Le 16 Décembre 2018  

? cherchez :  

À surveiller prochainement...

17 déc. 2018
à 8h30

synthèse environnementale:
Mathilde Marchais


 facebook
Panopto Youtube

Pauline Priol

Originaire de Bretagne en France, j’ai effectué la majorité de mon cursus universitaire à l’Université du Québec à Rimouski.

De retour en Europe en 2002, je me suis surtout spécialisée en gestion et conservation d’espèces rares et menacées notamment en herpétofaune, à travers diverses expériences professionnelles (crocodiles, tortues, serpents, amphibiens). Ayant travaillé jusque lors principalement sur la dynamique de populations et l’impact de mesures de gestion, je me suis surtout formée en modélisation, en techniques de Capture-Marquage-Recapture (CMR) et en radio-télémétrie. Je me suis d’ailleurs inscrite à un Diplôme d’École Pratique des Hautes Études (EPHE) intitulé « Suivi d’une espèce rare en vue de sa conservation : statut, écologie et dynamique de population du Pélobates cultripès en Aquitaine, en France", afin d’approfondir les analyses de données récoltées au sein de mon dernier projet d’étude.

Au courant de ma maitrise de Biologie à l’UQAT mon projet de recherche portait sur la sélection d’habitat et les critères déterminant la présence/absence du Grand Polatouche et notamment sur l’importance du recrutement de chicots et des débris ligneux pour la faune associée aux forêts boréales.

Courriel : pauline.priol[at]uqat.ca

Titre du projet : Détermination de l’importance des cavités en période printanière de mise bas et sélection d’habitat par le Grand Polatouche (Glaucomys sabrinus) en forêt boréale mixte de l’est du Canada

Description :

Le Grand Polatouche est un rongeur arboricole commun associé aux forêts matures et qui niche dans des cavités ou des nids construits dans la canopée. Il utilise les cavités comme refuge, site de repos ou site de mise bas et d’élevage des jeunes. Puisque cette espèce est sensible aux modifications de son habitat et qu’elle est utilisée à titre d’espèce indicatrice d’aménagement durable en Amérique du Nord, elle est une espèce de prédilection pour élucider l’importance des cavités et leur utilisation spécifique.

Notre objectif principal au sein de cette maitrise est l’étude de l’influence de la composition du paysage (potentialité en cavités et en nourriture) sur l’occurrence et la reproduction du Grand Polatouche, au sein d’une gamme de forêts allant de feuillus à résineux, afin d’évaluer les besoins de l’espèce lors de la période cruciale de son cycle annuel. Nous investiguerons pour ce faire l’utilisation de l’habitat par le Grand Polatouche à diverses échelles à travers le piégeage et la radio-télémétrie :

  • Les données de piégeage seront utilisées pour développer des modèles de présence/absence en fonction de différents critères du paysage et de différents états de reproduction.
  • Les données de radio-télémétrie nous permettront elles, d’appréhender la sélection de l’habitat à une échelle plus fine, celle des nids, à l’échelle du domaine vital, au cours d’une période encore très peu documentée, la gestation et l’élevage des jeunes par les femelles.

Publications :

  1. Ballouard J-M., Priol P., Oison J., Ciliberti A. & Cadi A. 2010. Does reintroduction stabilize the population of the Critically Endangered gharial (Gavialis gangeticus, gavialidae) in Chitwan National Park, Nepal? Aquatic Conservation : Mar. Freshw. Ecosyst. 20 : 756-761.
  2. Priol P. & Ramiere J. 2010. Nouvelles données sur la répartition de Bufo calamita (Amphibia, Anoura), synthèse des connaissances dans le Département des Landes et actions de gestion. Bull. Soc. Herp. Fr. 133 : 17-26.
  3. Priol P. 2009. Guide technique pour la conservation de la Cistude d’Europe (Emys orbicularis) en Aquitaine. Association Cistude Nature, Le Haillan, France, 166p.
  4. Priol P., Sautet D., Bernard Y. & Grisser P. 2009. Nouvelles données sur la répartition de Rana temporaria (Amphibia, Anura) dans le triangle des Landes de Gascogne (Aquitaine).  Bull. Soc. Herp. Fr. 130-131 : 67-78.
  5. Priol P., Coïc C. & Servan J. 2008. Répartition de la Cistude d’Europe (Emys orbicularis) en Aquitaine. Bull. Soc. Herp. Fr. 127 : 23-34.

Directeur : Imbeau Louis

Co-Directeur : Drapeau Pierre

Formation académique:

  • Maîtrise en biologie, Université du Québec en Abitibi Témiscamingue (2013)
  • Diplôme d’Ecole Pratique des Hautes Etudes, EPHE-CNRS Montpellier, France (2013)
  • DESS en Gestion de la Faune, Université du Québec à Rimouski (2001-2002)
  • 3ième année de Baccalauréat en Aménagement de la Faune Terrestre, Université du Québec à Rimouski (2000-2011)












Read in english

Retour à la page des membres