Le 17 Décembre 2017  

? cherchez :  

À surveiller prochainement...

19 déc. 2017
à 15h30

Séminaire maîtrise:
Didier Eustache-Létourneau


19 déc. 2017
à 15h45

Séminaire maîtrise:
Héloïse Piché-Couturier


19 déc. 2017
à 16h00

Séminaire maîtrise:
Roberto Sepulveda-Mina


 facebook
Panopto Youtube

Alain Leduc

Le Dr. Alain Leduc est titulaire d'un doctorat en Science de l'environnement à l'Université du Québec à Montréal (1992) traitant de Biogéographie régionale. Depuis 1993, il a œuvré au sein du Groupe de recherche en écologie forestière interuniversitaire à titre de chercheur sous-octroi. Dernièrement, il a joint les membres de la Chaire industrielle en Aménagement forestier durable avec qui il collaborait déjà depuis nombreuses années. Il est également membre du Centre d'Étude de la Forêt (CEF). Spécialiste de l'écologie des paysages, ses champs d'intérèt sont passablement diversifiés mais ont en commun l'analyse de l'influence des échelles de caractérisation sur la nature et l'intensité des relations entre les organismes et leurs habitats. Plus récemment, ses intérèts de recherche se sont dirigés vers la sylviculture des jeunes peuplements (8 à 30 ans) issus de la coupe forestière.

Autres sites à consulter :

Axes de recherche

Développement d'une foresterie durable adaptée aux écosystèmes nordiques

  1. Régionalisation de la forêt nordique sur la base des régimes de feux. Un sain aménagement de la forêt boréale doit d'abord reposer sur un découpage judicieux du milieu forestier, découpage reflétant les principaux facteurs écologiques structurant les mosaïques forestières. La plupart des systèmes de classification écologique actuels ne font pas appel aux variations des régimes de perturbations lors de la régionalisation du territoire. Ce volet de l'étude consiste à ajuster la classification écologique vis-à-vis d'une régionalisation établie sur la base des régimes de feux.
  2. Inclusion du risque d'incendies forestiers dans le calcul des volumes alloués. La forêt boréale nordique est davantage soumise aux incendies forestiers que la forêt boréale mixte. En cela, son aménagement à des fins sylvicoles soulève de nombreuses inquiétudes quant à sa capacité réelle à supporter une activité de type industriel. Ce volet de l'étude propose d'illustrer, à l'aide de simulations, les risques de perte d'approvisionnement auxquels l'industrie forestière s'expose lorsqu'elle aménage ces territoires. Le modèle distinguera deux sources potentielles de pertes d'approvisionnement, les pertes immédiates liées aux feux de forêt et les pertes futures découlant d'accidents de régénération.
  3. La recherche de modalités de récoltes qui assurent un AFD. Dans ce volet de l'étude, il est plutôt proposé de faire l'analyse du patron de mortalité des arbres de plusieurs brûlis afin d'en dégager des lignes directrices quant aux prescriptions concernant la quantité minimale et la répartition optimale d'îlots forestiers résiduels à maintenir dans les aires de récolte équienne.

Caractérisation et prévision du développement des jeunes peuplements issus de coupe

La forêt boréale de l'Est du pays supporte depuis près d'une trentaine d'années un aménagement forestier de type industriel. Alors qu'en régions largement dominées par la forêt naturelle, le calcul des volumes annuels de coupe alloués repose principalement sur une bonne évaluation du volume sur pied et du temps de révolution, en secteurs aménagés, cette évaluation reposera davantage sur une bonne connaissance et prévision du développement des peuplements après coupe. En fait, l'industrie forestière de l'est du pays est sur le point de passer d'une ère où elle gérait un large capital sur pied, à une ère où ses approvisionnements reposeront davantage sur un capital en constant renouvellement. Dans ce contexte, un diagnostic précoce du développement et de la productivité des peuplements après coupe devient primordial dans l'évaluation des approvisionnements que l'on peut espérer tirer d'une région. Le but de cette recherche est d'établir des liens entres les pratiques sylvicoles passées et les conditions prévalant dans les peuplements de seconde venue et d'évaluer les options d'aménagement disponibles pour ces peuplements (soit celles influençant les modalités d'établissement et/ ou de croissance). à court terme, ce projet vise:

  1. évaluer la qualité de la régénération (classification des sites selon leur coefficient de distribution, leur densité et la croissance des tiges commerciales) et circonscrire les relations entre l'état de la régénération et les conditions permanentes (attributs physiques) et non-permanentes du milieu (type de récolte, type de peuplement prélevé, développement d'une végétation compétitrice, etc).

  2. Raffiner les modèles prévisionnels actuels du développement des strates de régénération. Préciser les délais de régénération et les courbes de développement selon les caractéristiques actuelles des stades perchis.

  3. Identifier les éléments de diversité fonctionnelle (e.g. groupes phytosociologiques) et de diversité structurale (e.g. épaisseur de l'humus, maintien d'un couvert arbustif dense) ayant des répercutions sur le développement de la strate forestière.

Courriel : leduc.alain[at]uqam.ca

Publications : (voir la liste complète)

  1. Yves Bergeron, Dinesh Babu Irulappa Pillai Vijayakumar, Hakim Ouzennou, Frédérick Raulier, Alain Leduc, Sylvie Gauthier, 2017. Projections of future forest age class structure under the influence of fire and harvesting: implications for forest management in the boreal forest of eastern Canada. Forestry 90(4):485-495 DOI:10.1093/forestry/cpx022

    resume
  2. Morgane Urli, Nelson Thiffault, Martin Barrette, Louis Bélanger, Alain Leduc, Daniel Chalifour, 2017. Key ecosystem attributes and productivity of boreal stands 20 years after the onset of silviculture scenarios of increasing intensity. For. Ecol. Manage. 389:404-416 DOI:10.1016/j.foreco.2017.01.007

    resume
  3. Louiza Moussaoui, Nicole J. Fenton, Alain Leduc, Yves Bergeron, 2016. Can Retention Harvest Maintain Natural Structural Complexity? A Comparison of Post-Harvest and Post-Fire Residual Patches in Boreal Forest. Forests 7(10):243 DOI:10.3390/f7100243

    resume
  4. Jeanne Portier, Sylvie Gauthier, Alain Leduc, Dominique Arseneault, Yves Bergeron, 2016. Fire Regime along Latitudinal Gradients of Continuous to Discontinuous Coniferous Boreal Forests in Eastern Canada. Forests 7(10):211 DOI:10.3390/f7100211

    resume
  5. Pierre Nlungu Kweta Bisewolo, Alain Leduc, Yves Bergeron, 2016. Climate and disturbance regime effects on aspen (Populus tremuloides Michx.) stand structure and composition along an east–west transect in Canada’s boreal forest. Forestry 90(1):70-81 DOI:10.1093/forestry/cpw026

    resume

Post-doctorat
(d) = direction; (c) = co-direction

◊ Louiza Moussaoui (c)

◊ Morgane Urli (c)





Maîtrise
(d) = direction; (c) = co-direction

◊ Geoffrey Fissore (d)

◊ Jeffrey Opuko Nyame (c)

◊ Samuel Roy Proulx (c)

◊ Fatma Rzem (c)





Gradué Doctorat
(d) = direction; (c) = co-direction

◊ Georgina-Renee Rodriguez-Baca (c) 2017

◊ Louiza Moussaoui (c) 2017

◊ Pierre Nlungu Kweta Bisewolo (d) 2016

◊ Amar Madoui (c) 2014

◊ Annie Belleau (d) 2012



Gradué Maîtrise
(d) = direction; (c) = co-direction

◊ Raphaële Piché (d) 2017

◊ Maude Crispo (c) 2016

◊ Delphine Favorel (c) 2016

◊ Cécile Leroy (c) 2014

◊ Gabriel Bernard-Lacaille (c) 2014

◊ Sylvain Larouche (d) 2014

◊ Alexander Campbell (c) 2014

◊ Julie Fradette (d) 2014

◊ Dominic Lessard (d) 2013

◊ Albanie Leduc (c) 2013

◊ Anne Jetté (c) 2013

◊ Sandrine Gautier-Éthier (d) 2012

◊ Jean-Philippe Michel (d) 2010

◊ Guillaume Sainte-Marie (d) 2009

◊ Simon Laquerre (d) 2007

◊ Élisa Morin (c) 2007

◊ Marie-Claude Bujold (d) 2006

◊ Virginie-Arielle Angers (c) 2004

◊ Karelle Jayen (d) 2004

◊ Brigitte Bigué (c) 1997



Read in english

Retour à la page des membres