Le 19 Août 2017  

? cherchez :  

 

 facebook
Panopto Youtube

Suzy Basile

Originaire de la communauté Atikamekw de Wemotaci, j'ai une formation académique en anthropologie et j'ai fait une maîtrise sur l'entrepreneurship touristique en milieu autochtone. Mon cheminement académique m'a amenée à étudier et à travailler au Groenland et au Danemark, entre autres. J'ai travaillé comme chercheuse au Musée canadien des civilisations et à l'Institut national de la recherche scientifique – urbanisation, culture et société. Après avoir participé au comité technique de l'Institut de développement durable des Premières Nations du Québec et du Labrador (IDDPNQL) à titre de représentante pour l'Association des Femmes Autochtones du Québec, dont j'ai été vice-présidente durant quatre ans, j'y ai travaillé à titre de chargée de projets, de coordonnatrice, de directrice par intérim et de directrice générale entre janvier 2003 et juillet 2007. Depuis août 2007, j'ai occupé le poste d'agente de recherche, puis de chargée de projets de dossiers autochtones au campus de Val d'Or de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT). Je suis également inscrite au doctorat en sciences de l'environnement à l'UQAT et je m'intéresse au rôle et à la place des femmes autochtones dans la gouvernance du territoire et des ressources naturelles.

Courriel : suzy.basile[at]uqat.ca

Titre du projet : Le rôle et la place des femmes autochtones dans la gouvernance du territoire et des ressources naturelles.

Description : Comme l'ensemble des Peuples autochtones du monde, les Premières Nations du Québec ont une vision et une relation particulières en lien avec le territoire et ses ressources, et ce, depuis des millénaires. Leur mode de vie et leur identité ont été ébranlés par de nombreux bouleversements depuis l'avènement de diverses nouvelles formes de développement et d'occupation du territoire. L'accélération de ces développements (forestier, minier, hydroélectrique et de villégiature) à vocations économique et politique est notable depuis plus d'une cinquantaine d'années au Québec et les Premières Nations se son retrouvées au cœur des débats et des retombées de nombreux projets d'exploitation des ressources. Souvent laissées pour compte ou encore forcées de signer des ententes négociées à la hâte, les Premières Nations du Québec ont vu défiler au cours des dernières années diverses tentatives de négation de leur présence et de leur volonté de prise de pouvoir et d'action sur leurs territoires ancestraux. De tous les enjeux liant les Peuples autochtones à la Terre et aux ressources naturelles, celui du rôle et de la place des femmes autochtones dans ces dynamiques ainsi qu'au sein des communautés contemporaines demeure un des plus méconnus. Comment peut-on assurer la pleine participation des femmes autochtones et la valorisation de leurs savoirs dans la gouvernance du territoire et des ressources naturelles? Le présent projet de recherche propose de permettre aux femmes autochtones d'identifier des pistes de solution en vue de contribuer à l'amélioration de leurs conditions et de leur avenir, ainsi que celui des générations futures.

Directeur : Hugo Asselin

Co-Directeur : Thibault Martin

Formation académique:

  • Maîtrise en anthropologie, Université Laval, 1998
  • Baccalauréat en anthropologie, Université Laval, 1996

Publications : (voir la liste complète)

  1. Chantal Viscogliosi, Hugo Asselin, Suzy Basile, Yves Couturier, Marie Josée Drolet, Dominique Gagnon, Jill Elaine Torrie, Mélanie Levasseur, 2017. Supporting indigenous elders in their contribution to the well-being of their communities: A partnership approach. Occupational Therapy Now 19(4):16-17

  2. Suzy Basile, 2017. Le rôle et la place des femmes Atikamekw dans la gouvernance du territoire et des ressources naturelles. Thèse de doctorat en sciences de l'Environnement, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue. 226 p.

    resume












Read in english

Retour à la page des membres