Le 14 Décembre 2018  

? cherchez :  

À surveiller prochainement...

17 déc. 2018
à 8h30

synthèse environnementale:
Mathilde Marchais


 facebook
Panopto Youtube

Myriam Paquette

Originaire de la Montérégie, Myriam Paquette étudie à la maîtrise en biologie à l'UQAT sous la direction d'Yves Bergeron et la codirection de David Pothier et Nicole Fenton. Elle a effectué un baccalauréat en écologie à l'Université de Sherbrooke, où grâce au régime coopératif, elle réalisa plusieurs stages dont un au Guatemala avec l'organisme Écologie sans frontières. Elle apprit beaucoup durant ces années et ce fut la rencontre d'un enseignant en botanique des plus passionnés qui lui transmit sa curiosité pour les plantes : de pouvoir les reconnaître, les nommer, de savoir où elles poussent et peut-être éventuellement pouvoir les manger! Elle s'occupe aujourd’hui à étudier les plantes et les bryophytes qui poussent dans le sous-bois de la forêt boréale de la Côte-Nord.

Courriel : mymypaquette[at]yahoo.ca

Titre du projet : Les changements dans la composition des communautés végétales de sous-bois dans le temps selon deux types de perturbation, le feu de forêt et la coupe totale, dans la forêt boréale de la Côte-Nord.

Description :

Le feu est l'élément perturbateur naturel majeur en forêt boréale, selon un cycle propre à chaque région du Québec. De nos jours, ce sont les aménagements forestiers qui y ont lieu qui dirigent le renouvellement des peuplements sur de grandes portions du territoire. La coupe totale est une pratique se rapprochant du feu de forêt par le retrait de tous les arbres sur d'importantes superficies, mais elle n’a pas les mêmes impacts sur le sol, la quantité de bois mort produit et la végétation et ne permet pas de créer la même diversité d'habitats que ceux produits par le feu. Ainsi, certaines espèces pourraient être absentes ou moins abondantes dans une succession forestière induite par une coupe totale par rapport à celle induite par un feu de forêt.

  • Quels seront les différences entre les communautés végétales retrouvées après une coupe totale et après un feu de forêt?
  • Quels sont les facteurs environnementaux responsables de ces différences?
  • Y aura-t-il convergence entre les communautés végétales issues de ces deux types de perturbation dans le temps?

Encore peu d'études sur les changements dans les communautés végétales ont eu lieu dans la forêt boréale de l'est du Québec, où le cycle de feu très long engendre une grande proportion de forêt irrégulière et surannée caractérisée par une dynamique de trouées. Ces informations sont nécessaires afin de pratiquer un aménagement forestier durable adapté au paysage régional. Ainsi, pour ce projet, deux chronoséquences situées dans la région de la Côte-Nord sont à l’étude.

Directeur : Yves Bergeron

Co-Directeur : David Pothier, Nicole J. Fenton

Formation académique:

  • M.Sc. en biologie, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, 2012
  • B.Sc. en écologie, programme coopératif, Université de Sherbrooke, 2007

Publications : (voir la liste complète)

  1. Myriam Paquette, Catherine Boudreault, Nicole J. Fenton, David Pothier, Yves Bergeron, 2016. Bryophyte species assemblages in fire and clear-cut origin boreal forests. For. Ecol. Manage. 359:99-108 DOI:10.1016/j.foreco.2015.09.031

    resume












Read in english

Retour à la page des membres