Le 18 Février 2018  

? cherchez :  

À surveiller prochainement...

21 févr. 2018
à 12h15

Axe écologie:
Kelly Bonna


22 févr. 2018
à 10h30

Colloques du SCF-CFL
Hugo Asselin


 facebook
Panopto Youtube

France Oris

Je suis originaire de Lyon en France. J’ai effectué à l’Université Montpellier 2 une licence en Biologie des Organismes (2008) et un Master en Fonctionnement des Ecosystèmes Naturels et Cultivés (2010). Mes travaux de Masters se sont portés sur la paléohydrologie et la paléoécologie d’une tourbière subalpine au travers de l’étude des assemblages fossiles de Thécamoebiens ; et sur l’implication des bactéries nitrifiantes dans l’interaction entre rhizosphère de légumineuse et céréale à différents stades phénologiques. J’ai complété en octobre 2014 un doctorat en sciences de l’environnement à l’UQAT (Rouyn-Noranda) sous la direction de Hugo Asselin (UQAT) et Adam Ali (Université Montpellier 2).

Courriel : france.oris[at]uqat.ca

Titre du projet : Interactions feu-végétation-climat en forêt boréale à la limite nordique de la forêt commerciale : implications pour l’aménagement durable des forêts

Description : Suite à la conférence de Rio en 1992, le Québec a adhéré aux principes du développement durable et cela s’est traduit par l’adoption d’un projet de loi sur les forêts en 1996. C’est dans ce contexte qu’a été créé le comité de la limite nordique en Mars 1998. Cette limite est déterminée selon plusieurs critères : le maintien de la biodiversité, les contraintes du milieu physique, la productivité des sites et du territoire, et enfin, les fréquences des feux de forêts. En Jamésie, la fréquence élevée des feux a été le critère dominant pour déterminer la position de la limite nordique commerciale au niveau du 51e parallèle. Au regard des changements climatiques en cours, plusieurs études récentes mettent en perspective d’importants changements dans les patrons d’évapotranspiration à l’échelle de la planète, avec une recrudescence des épisodes de sécheresse ou une augmentation de la fréquence des précipitations selon les modèles climatiques dans notre zone d’étude. Ceci suscite des interrogations de la part des gestionnaires forestiers opérant près de la limite nordique de la forêt commerciale, mais aussi des scientifiques, qui se demandent s'il y aura plus ou moins de feux en réponse aux changements climatiques et quelle influence cela pourrait-il avoir sur la position de la limite nordique des forêts commerciales. L’étude du fonctionnement passé des forêts nous permettrait de mieux comprendre comment elles pourraient évoluer dans le futur. Ainsi, quatre objectifs ont été définis, articulés autour de deux approches, l’étude des paléoenvironnements et la modélisation : (1) Feux, climat et épisodes de sécheresse durant l'Holocène ; (2) Feux, dynamique et structure de végétation durant l'Holocène ; (3) Fréquence de feux dans le futur au regard des différents scénarios climatiques envisageables ; (4) Stratégie d’aménagement forestier à long terme dans la zone d'étude au regard des perturbations par le feu. Ce projet permettra de contribuer à orienter la décision de modifier ou non l’emplacement de la limite nordique des forêts commerciales.

PUBLICATIONS :

Articles dans revues à comité de lecture: Oris F, Lamentowicz M, Genries A, Mourier B, Blarquez O, Ali A, Bremond L, Carcaillet C (2013) Holocene changes in climate and land use drove shifts in the diversity of testate amoebae in a subalpine pond. J Paleolimnol:1-14. doi:10.1007/s10933-013-9680-3

Communication orale: Oris F, Ali A, Asselin H, Hély-Alleaume C, Finsinger W et Bergeron Y. Paléofeux et climat au nord du Québec : des perspectives pour le futur. 10ème Conférence des étudiants en études nordiques de l’AUCEN, Val-d’Or, Québec, du 1er au 3 novembre 2013.

Poster : Oris F, Genries A, Bremond L, Ali A, Carcaillet C & Lamentowicz M. Testate amoebae reveal palaeohydrology and abrupt shift in trophy during the Holocene in small subalpine mire in French Alps. 5th International Symposium on Testate Amoebae, Montbeliard, France, du 14 au 17 septembre 2009.

Directeur : Hugo Asselin

Co-Directeur : Adam Ali

Comité d'encadrement : Walter Finsinger, Yves Bergeron

Publications : (voir la liste complète)

  1. Cécile Remy, Martin Lavoie, Martin-Philippe Girardin, Christelle Hely-Alleaume, Yves Bergeron, Pierre Grondin, France Oris, Hugo Asselin, Adam Ali, 2016. Wildfire size alters long-term vegetation trajectories in boreal forests of eastern North America. J. of Biogeography 43(12):vv DOI:10.1111/jbi.12921

  2. France Oris, 2014. Dynamique holocène des feux de forêts à la limite nordique de la forêt commerciale québécoise. Thèse de doctorat en sciences de l'Environnement, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue. 179 p.

    resume
  3. France Oris, Adam Ali, Hugo Asselin, Laure Paradis, Yves Bergeron, Walter Finsinger, 2014. Charcoal dispersion and deposition in boreal lakes from 3 years of monitoring: Differences between local and regional fires Geophysical Research Letters 41:6743-6752 DOI:10.1002/2014GL060984

    resume
  4. France Oris, Hugo Asselin, Adam Ali, Walter Finsinger, Yves Bergeron, 2014. Effect of increased fire activity on global warming in the boreal forest. Environ. Rev.  DOI:10.1139/er-2013-0062

    resume
  5. France Oris, Hugo Asselin, Walter Finsinger, Christelle Hely-Alleaume, Olivier Blarquez, Marie-Eve Ferland, Yves Bergeron, Adam Ali, 2014. Long-term fire history in northern quebec: Implications for the northern limit of commercial forests. Journal of Applied Ecology 51(3):675-683 DOI:10.1111/1365-2664.12240

    resume












Read in english

Retour à la page des membres