Le 14 Décembre 2018  

? cherchez :  

À surveiller prochainement...

17 déc. 2018
à 8h30

synthèse environnementale:
Mathilde Marchais


 facebook
Panopto Youtube

Sara Foudil-Bey

Courriel : sara.foudil-bey[at]uqat.ca

Titre du projet : Contribution de la présence des litières fraiches à la décomposition des litières bien décomposées

Description : Les sols de la forêt boréale se caractérisent pat l’accumulation de matière organique morte à leur surface conduisant à la formation de la couverture morte ou l’horizon LFH. Celui-ci se compose d’une couche de feuilles récemment déposées en dessous de laquelle se retrouvent des détritus plus fragmentés et plus décomposés recouvrant le sol minéral. Mais aussi on retrouve à la surface de la couverture morte des billes de bois mort et des débris ligneux, laissés après la coupe forestière, à divers degré de décomposition. L’ensemble constitue un milieu hétérogène du point de vue de l’état de décomposition et de la qualité chimique des matériaux qui se côtoient. Par ailleurs, les apports de ces litières constituent une source primordiale d’énergie et de nutriments pour les organismes saprophages en particulier les champignons basidiomycètes de pourriture blanche. Ceux-ci dominent la communauté de décomposeurs en forêt boréale en raison de l’acidité du sol et de la haute teneur en composantes récalcitrantes. De plus ils ont la capacité de maximiser les ressources, via la translocation mycélienne de nutriments, dans des environnements hétérogènes. Il existe une abondante littérature décrivant l’effet de la présence de litière d’une espèce sur la décomposition d’une autre litière. Par contre moins d’études se sont attardées sur l’interaction entre substrat à ratio C/N variable (litière de feuilles, bois mort et horizons organiques à la surface) tel qu’on retrouve dans la couverture morte des forêts boréales. L’objectif général de mon étude, conduite en milieu contrôlé (en microcosme), est de mieux comprendre la contribution des litières fraiches avec un ratio C/N élevé sur la décomposition des litières récalcitrantes (bien décomposées) avec un ratio C/N faible et cela par l’analyse de plusieurs paramètres notamment l’activité fongique. Les résultats contribueront ainsi à mieux circonscrire les processus qui affectent la décomposition de la matière organique et la rétention du carbone après coupe.

Directeur : Suzanne Brais

Co-Directeur : Pascal Drouin

Formation académique:

  • 2006 : baccalauréat en science de la nature et de la vie ( Alger /Algérie)
  • 2009:  licence en nutritionet contôle alimentaire  ( université des sciences et de la technologie Houarie  Boumediene _Alger/Algérie )
  • 2011: master en physiologie physiopathologie cellulaire et moléculaire ( université des sciences et de la technologie Houarie  Boumedien _Alger/Algérie )

Publications : (voir la liste complète)

  1. Sara Foudil-Bey, Suzanne Brais, Pascal Drouin, 2016. Litter heterogeneity modulates fungal activity, C mineralization and N retention in the boreal forest floor. Soil Biology and Biochemistry 100:264-275 DOI:10.1016/j.soilbio.2016.06.017

    resume
  2. Sara Foudil-Bey, 2015. Hétérogénéité chimique de la couverture morte et activité microbienne : étude en microcosmes Mémoire de maîtrise en biologie, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue. 97 p.

    resume












Read in english

Retour à la page des membres