Le 17 Octobre 2018  

? cherchez :  

À surveiller prochainement...

17 oct. 2018
à 12h15

Axe écologie:
Jon Wang


23 oct. 2018
à 12h00

midi-foresterie:
Yan Boucher


24 oct. 2018
à 12h15

Axe écologie:
Denis Reale


 facebook
Panopto Youtube

Lisa Bajolle

Courriel : lisa.bajolle[at]uqat.ca

Titre du projet : HISTOIRE DES PAYSAGES FORESTIERS D’UNE PORTION DE LA PESSIÈRE NOIRE À MOUSSE À L’OUEST DU QUÉBEC

Description : Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) s’est proposé de définir un Registre des états de référence des paysages forestiers naturels, d’après l’historique des perturbations naturelles des derniers siècles (200-300 ans) et le portrait de la composition et de la structure d’âge de la forêt naturelle à l’époque précoloniale. Ces états servent de guide pour la planification forestière de la période 2013-2018, en permettant de définir des cibles d’aménagement en fonction de seuils acceptables au regard des risques écologiques et des conséquences socioéconomiques. C’est dans cette perspective que mon projet de recherche se propose de définir des états de référence du paysage forestier sur argile dans la plaine du lac Matagami au nord-ouest du Québec. Il s’agira de reconstruire l’historique de la dynamique naturelle des écosystèmes forestiers au delà de 300 ans pour mieux appréhender les interactions climat-feux-végétation et caractériser la résilience de ces écosystèmes. La caractérisation de ce paysage sera basée sur le concept de résilience qui traduit la capacité d'un système à absorber les perturbations et à se réorganiser de manière à ce qu’il puisse conserver les mêmes fonctions, la même structure, la même identité et les mêmes boucles de rétroaction. Dans ce contexte, deux principaux bassins d’attraction ont été observés dans les paysages forestiers de l’Abitibi dominés par l’argile : celui de la sapinière et celui de la pessière. La problématique générale se propose de caractériser la dynamique forestière contemporaine et plurimillénaire sur argile de la région écologique 6a de la plaine du lac Matagami. Le portrait de ce paysage forestier sera dressé à travers les trajectoires écologiques dans les deux bassins d’attraction en réponse aux perturbations à l’origine de leur structuration. Les relations entre végétation-feu-climat seront établies, avec une attention particulière au rôle des perturbations par le feu et celui du climat. Pour expliquer cette grande variabilité forestière observée sur argile, plusieurs questions sont à envisager. Le signal pollinique du sédiment lacustre exprime t-il la biomasse de végétation paysagère (Chap.1) ? Une méthodologie sera mise en place afin d’établir une relation entre les signaux polliniques et la biomasse de chaque espèce au niveau du paysage. Le climat en terme de température est-il moteur de l’activité du feu (Chap.2) ? Actuellement, les modèles climatiques ou les fonctions de transfert peinent à mettre en évidence les principaux changements de températures qui ponctuent l’Holocène. Ce projet poursuivra les recherches sur le rôle des températures estivales dans les activités des paléofeux. Quelle est la part représentative de chaque bassin d’attraction observé dans ce paysage (Chap.3)? Il s’agira de caractériser l’évolution de la dynamique des bassins d’attraction en terme de périodes cycliques, renouvellement d’un même peuplement de début ou de fin de succession et/ou de périodes de successions suivant un cheminement de différents types forestiers de début à fin de succession. La recherche paléoécologique, stratégie fondée sur l’étude rétrospective et détaillée des relations à long terme perturbations-climat-végétation sera utilisée pour répondre à cette problématique. L’un des objectifs poursuivi est d’établir des trajectoires potentielles de la végétation afin de mieux comprendre le paysage forestier considérée en réponse aux changements climatiques en cours ou éventuels. La reconstruction de la dynamique du paysage forestier en terme de bassin d’attraction sera fondée sur l’analyse de bio-indicateurs (Chironomidae, charbon de bois et grain de pollen) préservés dans les dépôts lacustres, et dont les résultats seront croisés. L’utilisation de la systématique des Chironomidae pour la reconstruction climatique rend cette recherche novatrice de même que la caractérisation du paysage forestier en terme de bassin d’attraction.

Directeur : Yves Bergeron, Adam Ali

Co-Directeur : Martin Lavoie, Emmanuel Gandouin

Comité d'encadrement : Hugo Asselin, Pierre Grondin, Odile Perron, Laurent Millet, Michel Magny, Emilie Gauthier

Publications : (voir la liste complète)

  1. Lisa Bajolle, Isabelle Larocque, Adam Ali, Martin Lavoie, Yves Bergeron, Emmanuel Gandouin, 2018. A chironomid-inferred Holocene temperature record from a shallow Canadian boreal lake: potentials and pitfalls. J Paleolimnol Online first DOI:10.1007/s10933-018-0045-9

    resume
  2. Cécile Remy, Cécile Fouquemberg, Hugo Asselin, Benjamin Andrieux, Gabriel Magnan, Benoit Brossier, Pierre Grondin, Yves Bergeron, Brigitte Talon, Martin-Philippe Girardin, Olivier Blarquez, Lisa Bajolle, Adam Ali, 2018. Guidelines for the use and interpretation of paleofire reconstructions based on various archives and proxies. Quaternary Research 193:312-322 DOI:10.1016/j.quascirev.2018.06.010

    resume
  3. Lisa Bajolle, Isabelle Larocque, Emmanuel Gandouin, Martin Lavoie, Yves Bergeron, Adam Ali, 2018. Major postglacial summer temperature changes in the central coniferous boreal forest of Quebec (Canada) inferred using chironomid assemblages. Journal of Quaternary Science 33(4):409-420 DOI:10.1002/jqs.3022

    resume












Read in english

Retour à la page des membres