Le 25 Juin 2019  

? cherchez :  

À surveiller prochainement...

26 juin 2019
à 13h00

soutenance thèse:
Pauline Suffice


 facebook
Panopto Youtube

Jenna Jacobs

Courriel : jjacob[at]ualberta.ca

Titre du projet : Le bois mort, la biodiversité associée et la décomposition de bois dans les forêts d'épinette noire aménagées et non aménagées du nord-ouest du Québec.

Description :

Les débris ligneux grossiers (DLG) sont identifiés comme étant des éléments clé en terme d’habitat pour de nombreuses espèces en forêt. La récolte forestière diminue la quantité de DLG, ce qui menace beaucoup les espèces adaptées au bois mort. En outre, ces espèces sont identifiées comme pouvant être des éléments cruciaux au processus de décomposition. Cependant, la contribution des DLG à la dynamique des nutriments en forêt et le rôle de la biodiversité dans le processus ne sont pas connus. Cette étude vise à comprendre le rôle des DLG dans le cycle des nutriments des écosystèmes forestiers et à déterminer comment les changements de la biodiversité dus à la récolte forestière peuvent affecter le processus de décomposition.

Tout l’échantillonnage sera effectué dans la région de la ceinture d’argile, dominée par l’épinette noire, au nord de la ville de Villebois dans la région de l’Abitibi-Témiscamingue. Ce projet va se servir de l’expertise découlant des projets de chronoséquence et du RECPA (Réseau d'expérimentation de Coupes Partielles de l'Abitibi). À ces sites, l’âge, la structure de la forêt, la diversité de plantes (vasculaires et non-vasculaires) et les DLG sont déjà bien quantifiés. Durant l’été 2008, j’ai échantillonné des bûches, de zéro, trois et six ou sept ans depuis la mort de l’arbre. Des disques (2-5cm) ont été pris à partir de chaque bûche pour des mesures de densité et d'analyse nutritive. Une section des bûches (50cm), soit de trois, et six ou sept ans depuis la mort de l’arbre, ont été enfermée dans des cages d'émergence et tous les arthropodes seront comptés et identifiés, avec une attention particulière portée sur les coléoptères. Des pièges d’interception au vol étaient placés dans chaque peuplement (naturel et aménagé) pour mesurer leur diversité en insectes volants, toujours avec une attention particulière portée sur les coléoptères.

Les résultats de ce projet vont nous permettre de mieux comprendre les processus de la dynamique des nutriments dans les peuplements de la forêt boréale. La compréhension de ce processus dans les peuplements naturels et les modifications encourues selon les comment il est changé sous différents régimes sylvicoles nous permettra de mieux évaluer nos stratégies d’aménagement forestier.

Directeur : Timothy Work

Publications : (voir la liste complète)

  1. Jenna Jacobs, Timothy Work, David Paré, Yves Bergeron, 2015. Paludification of boreal soils reduces wood decomposition rates and increases wood-based carbon storage. Ecosphere 6(12):1-20 DOI:10.1890/ES14-00063.1

    resume
  2. Nicole J. Fenton, Louis Imbeau, Timothy Work, Jenna Jacobs, Hervé Bescond, Pierre Drapeau, Yves Bergeron, 2013. Lessons learned from 12 years of ecological research on partial cuts in black spruce forests of north-western Québec. For. Chron. 89(3):350-359 DOI:10.5558/tfc2013-065

    resume
  3. Jenna Jacobs, Timothy Work, 2012. Linking deadwood-associated beetles and fungi with wood decomposition rates in managed black spruce forests. Can. J. For. Res. 42(8):1477-1490 DOI:10.1139/X2012-075

    resume
  4. Timothy Work, Benoît St-Onge, Jenna Jacobs, 2011. Response of female beetles to LIDAR derived topographic variables in Eastern boreal mixedwood forests (Coleoptera, Carabidae). Zookeys 147:623-639 DOI:10.3897/zookeys.147.2013

    resume












Read in english

Retour à la page des membres