Le 22 Mars 2019  

? cherchez :  

À surveiller prochainement...

26 mars 2019
à 12h00

midi-foresterie:
Jean-Michel Beaudoin


27 mars 2019
à 12h15

Axe écologie:
Brett Baker


 facebook
Panopto Youtube

Hana Jelinkova

Hana Jelinkova a quitté sa République Tchèque natale en 2005 pour venir faire un doctorat en sciences de l’environnement sous la direction du Dr. Francine Tremblay (UQAT) en codirection avec le Dr. Annie Desrochers (UQAT) qu'elle a complété en 2013. Elle s'est penché principalement sur le système racinaire du peuplier faux-tremble et étudie, entre autre, les différenciations génotypiques des greffes racinaires formées dans ce réseau.

Courriel : hana.jelinkova[at]uqat.ca

Titre du projet : Analyses of the root system of trembling aspen (Populus tremuloides Michx.): genotyping and physiological integration.

Description : Le peuplier faux-tremble (Populus tremuloides Michx) est une essence d'arbre clonale, l'espèce se régénérant la plupart du temps par drageonnement. La croissance clonale des trembles mène au développement d'un système intégré de racines comprenant racines mères et les racines nouvellement développées. Le degré d'intégration de ces systèmes racinaires est davantage accentué par le greffage. Cependant, on ne sait pas encore si les greffes peuvent se produire entre les racines de génotypes différents et comment elles peuvent influencer la structure génétique de la prochaine génération des drageons de tremble. De plus, il n'a jamais été observé si ces raccordements racinaires mènent à une intégration physiologique qui peut, par exemple, faciliter l'échange des signaux d'induction de la défense contre les herbivores. Une mise en place coordonnée des mécanismes de défenses dans les essences d'arbres clonales pourrait avoir des implications physiologiques et écologiques de grande envergure.

Dans la présente étude, nous voulons vérifier, en employant l'analyse des microsatellites, si les peupliers reliés par leurs systèmes de racines ont le même génotype -formant ainsi une unité génétique (un clone), ou si des racines d'arbres de génotypes différents peuvent être physiquement intégrées dans un système commun de racines. Aussi, nous voulons utiliser l'analyse microarray afin de valider que ces raccordements sont effectivement des voies de communication fonctionnelles pour les arbres reliés entre eux par le système racinaire.

Directeur : Francine Tremblay

Co-Directeur : Annie DesRochers

Formation académique:

  • Doctorat en sciences de l’environnement, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, Rouyn-Noranda, 2013
  • Experimental Biology, University of South Bohemia, République Tchèque, 2003
  • Plant Biotechnology, University of South Bohemia, République Tchèque, 2001

Publications : (voir la liste complète)

  1. Hana Jelinkova, Francine Tremblay, Annie DesRochers, 2014. The use of digital morphometrics and spring phenology for clone recognition in trembling aspen (Populus tremuloides Michx.) and its comparison to microsatellite markers. Trees-Structure and Function 28(2):389-398 DOI:10.1007/s00468-013-0957-y

    resume
  2. Hana Jelinkova, 2013. Contribution des liens racinaires aux composantes génétiques et physiologiques de la structure clonale du peuplier faux-tremble (Populus tremuloides Michx) Thèse de doctorat en sciences de l'Environnement, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue. 103 p.

    resume
  3. Hana Jelinkova, Francine Tremblay, Annie DesRochers, 2013. Herbivore-simulated induction of defenses in clonal networks of trembling aspen (Populus tremuloides). Tree Physiol. 32(11):1348-1356 DOI:10.1093/treephys/tps094

    resume
  4. Hana Jelinkova, Francine Tremblay, Annie DesRochers, 2009. Molecular and dendrochronological analysis of natural root grafting in populus tremuloides (Salicaceae). American Journal of Botany. 96(8):1500-1505 DOI:10.3732/ajb.0800177

    resume












Read in english

Retour à la page des membres