Le 15 Décembre 2018  

? cherchez :  

À surveiller prochainement...

17 déc. 2018
à 8h30

synthèse environnementale:
Mathilde Marchais


 facebook
Panopto Youtube

Joshua Jarry

Vous pouvez m'appeler Josh!

Je suis un grand passionné des plantes, des insectes et des champignons! J'aime surtout les fleurs.

I'm more comfortable speaking and communicating in English but I'm eager to use more French now that I'm at l'UQAT! »

Pour la troisième chronique forêt du 10 juillet 2018, Joshua Jarry, étudiant à la maîtrise en écologie, était l’invité pour parler “des insectes en forêt, si petits mais avec un immense rôle” sur les ondes de Radio-Canada à l’émission Région Zéro 8.

Courriel : joshua.jarry[at]uqat.ca

Titre du projet : Effets des épidémies de livrée sur les propriétés des sols et la croissance de la régénération en forêt boréale mixte.

Description : La livré des forêts (Malacosoma disstria) est l’un des plus importants insectes défoliateurs de l’est de l’Amérique du Nord (Mattson, 1991). Activent de mai à fin juin (MFFP, 2016), les chenilles de livré ont pour principale activité leur alimentation et vivent en colonies qui peuvent atteindre plusieurs milliers d’individus. Espèce généraliste, en forêt boréale l’hôte principal de la livrée est le peuplier faux-tremble (Populus tremuloides), alors qu’en forêt tempérée l’érable à sucre (Acer saccharum) est son hôte principal. Durant des années d’épidémies sévères, la canopée des arbres hôtes peut être complètement défoliée, ce qui entraîne une augmentation de la radiation solaire au sol (MNR, 2012). De plus, au cours de ces épidémies, les déjections des livrées ainsi que leurs cadavres, jonchent les sols. Ensemble, ces deux facteurs (i.e. augmentation de la radiation solaire et apport de matière organique au sol) pourraient entraîner un changement dans les quantités de nutriment auxquels les semis d’arbres ont accès durant leur période de croissance. Dans ce contexte, mon projet de recherche vise à déterminer si les épidémies de livrées sont susceptibles de modifier la concentration des éléments nutritifs des sols et, le cas échéant, de voir si ces modifications peuvent influencer la nutrition foliaire et la croissance des semis de peupliers faux-trembles et d’érables à sucre.

Bibliographie

  1. Mattson, William J.; Herms, Daniel A.; Witter, John A.; Allen, Douglas C. 1991. Woody plant grazing systems: North American outbreak folivores and their host plants. In: Baranchikov, Yuri N.; Mattson, William J.; Hain, Fred P.; Payne, Thomas L., eds. Forest Insect Guilds: Patterns of Interaction with Host Trees; 1989 August 13-17; Abakan, Siberia, U.S.S.R. Gen. Tech. Rep. NE-153. Radnor, PA: U.S. Department of Agriculture, Forest Service, Northeastern Forest Experiment Station: 53-84.
  2. Ministère des Forêts, de la Faune, et des Parcs (Québec). 2016. L’AMÉNAGEMENT FORESTIER DURABLE AU QUÉBEC. “LE QUÉBEC, UN TERRITOIRE DE FORÊTS”. Site internet. Accès 13-09-2018. https://mffp.gouv.qc.ca/international/forets/index.jsp
  3. Ministry of Natural Resources (Ontario). 2012. STATE OF RESOURCES REPORTING. “Forest Tent Caterpillar in Ontario”. Site internet. Accès 13-09-2018. http://www.northfrontenac.com/assets/pdf/bulletin_board/forest-tent-caterpillar1.pdf

Directeur : Benoit Lafleur

Co-Directeur : Emma Despland

Formation académique:

  • M.Sc. Biology, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, 2018-...
  • Major in Honours Environmental Biology (Plant Biology) at McGill University, Minor in Field Studies at McGill University












Read in english

Retour à la page des membres