Le 24 Mai 2020  

? cherchez :  

À surveiller prochainement...

25 mai 2020
HEF meeting:
Historical Ecology for the Future


 facebook
Panopto Youtube

Guillaume Proulx

Je suis détenteur d'un baccalauréat et d'une maîtrise en géographie de l'Université du Québec à Montréal. Spécialisé en écologie politique, mes intérêts de recherche incluent les frontières de ressources, le paysage, le colonialisme de peuplement, l'analyse de discours, l'écologie forestière et les risques naturels des les périphéries nord-américaines. Je suis présentement étudiant au doctorat en études autochtones à l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue où je me spécialise dans l'intégration des savoirs autochtones par la recherche participative et l'adaptation aux risques de feux de forêt en Eeyou Istchee Baie-James.

Courriel : guillaume.proulx2[at]uqat.ca

Titre du projet : Territorialités de l’adaptation face à l’augmentation de la fréquence et de l’intensité des feux de forêt en Eeyou Istchee Baie-James.

Description : Les feux de forêt constituent un risque important dans le nord de la forêt boréale canadienne. La vulnérabilité à cet aléa n’a cessé de croître dans les dernières années grâce à la combinaison de conditions météorologiques extrêmes, l’accumulation importante de combustibles et l’augmentation de la densité des milieux aménagés par l’être humain. En Eeyou Istchee Baie-James, on prévoit une augmentation de la fréquence et de l’intensité des feux de forêt dans les prochaines années. Cela pourrait endommager les infrastructures, mettre en danger les communautés locales, transformer durablement les écosystèmes de la région, ainsi que de transformer la relation qu’entretient les Cris et les Jamésiens avec leur territoire. Mon projet de doctorat s’inscrit dans une volonté de comprendre les impacts des incendies forestiers sur les milieux habités et aménagés de la région afin d’y développer des mesures d’atténuation du risque selon différents scénarios. Il s’inscrit dans une approche interdisciplinaire par l’intégration de savoirs provenant de sources diversifiées et par l’hybridation de pratiques propres à l’approche postcolonialiste des sciences sociales et l’approche de la vulnérabilité territoriale dans l’étude des risques naturels. Les méthodes de cueillette et d’analyse de donnée comprennent l’utilisation de la cartographie participative, l’analyse spatiale et l’analyse avantages-coûts.

Directeur : Hugo Asselin

Formation académique:

  • Maîtrise en géographie (M.Sc.), Université du Québec à Montréal (2017-2019), Titre de la thèse : « Un royaume vous attend » : La matérialisation d’un paysage colonialiste de peuplement et le front pionnier abitibien dans la sous-région du lac Duparquet, Directeur : Stéphane Bernard (UQAM, Géographie), Codirecteur : Étienne Boucher (UQAM, Géographie)
  • Baccalauréat en géographie (B.Sc.), Université du Québec à Montréal (2014-2017)

Publications : (voir la liste complète)

  1. Guillaume Proulx, Jean-Michel Beaudoin, Hugo Asselin, Luc Bouthillier, Delphine Théberge, 2020. Untapped potential? Attitudes and behaviours of forestry employers toward the Indigenous workforce in Quebec, Canada. Can. J. For. Res. 50(4):413-421 DOI:10.1139/cjfr-2019-0230

    resume












Read in english

Retour à la page des membres