Le 23 Octobre 2018  

? cherchez :  

Communiqués FQRNT : Le bois mort, essentiel au maintien de la biodiversité dans nos forêts

Le dernier Bulletin du FQRNT - Génial souligne les travaux des membres du CEF [et de la Chaire AFD], soit l'équipe de Pierre Drapeau.

Extrait :

Lorsqu’un arbre meurt en forêt boréale, il s’ensuit une véritable explosion de vie, depuis les insectes et les oiseaux jusqu’aux mammifères comme l’écureuil ou la martre d’Amérique. Les forêts âgées (plus de 100 ans) ainsi que celles venant de subir des perturbations naturelles telles que le feu ou les épidémies d’insectes apparaissent de plus en plus comme de hauts lieux de production du bois mort et donc de diversité biologique. Pour mieux comprendre la dynamique de cet écosystème, une équipe de chercheurs sous la direction de Pierre Drapeau, spécialiste en écologie animale à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et membre du CEF, s’est intéressée aux changements du couvert forestier en forêt boréale et à ses effets sur la biodiversité des écosystèmes en utilisant les oiseaux et les mammifères comme indicateurs. L’équipe a mené récemment des travaux qui montrent l’importance des différents stades de dégradation du bois mort pour le maintien des habitats et des fonctions écologiques des pics, un groupe d’espèces clé dans ce type de forêt.

Lire la suite du texte sur le site du bulletin Génial du FQRNT (lien)

Source:
Tiré du site web du bulletin Génial du FQRNT

retour à la liste des communiqués

Dernières nouvelles:

4 oct. 2018:
Journées de l'enseignement universitaire – Quatre professeurs honorés pour la qualité de leur enseignement


4 oct. 2018:
Plus de 2 M$ en subventions RDC et en contributions des partenaires pour six professeurs de l'UQAT


26 sept. 2018:
Bourses d'excellence Réal-Decoste/Ouranos