Le 18 Octobre 2018  

? cherchez :  

Communiqués UQAT : COMPRENDRE LES EFFETS DES ÉPIDÉMIES DE CHENILLES POUR AMÉLIORER L’AMÉNAGEMENT ÉCOSYSTÉMIQUE

Rouyn-Noranda, 28 mai 2013 – Inspiré de la dernière épidémie d’insectes survenue en Abitibi, M. Julien Moulinier, étudiant au doctorat en sciences de l’environnement de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, a présenté sa soutenance de thèse portant sur les effets de l’épidémie d’une chenille défoliatrice sur la dynamique forestière. Nommé « la livrée des forêts », ce lépidoptère a affecté 1,4 million d’hectares de forêt en Abitibi lors de l’épidémie de 1998-2003. Présentée le 16 mai dernier, la thèse de M. Moulinier apporte des connaissances fondamentales concernant les effets des épidémies de livrées des forêts en zone boréale méridionale de l'est du Canada.

Bien que les cycles épidémiques et les dynamiques de défoliation soient aujourd’hui mieux connus en raison de l’importance et la récurrence des infestations, les impacts de cette perturbation sur la mortalité des arbres et la réponse des peuplements sont aujourd’hui bien peu connus. En observant les effets épidémiques sur le paysage, les peuplements de feuillus (principalement le peuplier faux-tremble) et les peuplements mixtes, M. Moulinier formule de nouvelles connaissances permettant de mieux prédire et prévenir les impacts des épidémies de livrée des forêts.

Les forêts mixtes, plus affectées par les épidémies de livrées
Alors que l’objectif de la thèse de M. Moulinier était de documenter les effets de la dernière épidémie de livrée des forêts sur la mortalité du peuplier faux-tremble et la dynamique de succession forestière en sapinière à bouleau blanc de l’ouest du Québec, ses recherches ont permis d’importantes découvertes en ce qui a trait aux effets d’une telle perturbation sur les forêts feuillues et mixtes.

Ainsi, les changements observés dans les peuplements dominés par le peuplier faux-tremble semblent favoriser la propagation naturelle du peuplier par multiplication végétative, alors que les changements rapportés en peuplements mixtes montrent une diminution de la proportion de peuplier faux-tremble dominant la canopée ainsi qu’un recrutement et une amélioration de la croissance du sapin baumier en sous-couvert forestier.

Une expérimentation in situ de défoliation artificielle a aussi permis d’observer que le taux de mortalité et le diamètre des arbres morts augmentaient avec l’intensité de défoliation, comme rapportés dans les peuplements naturels.

Puisque les épidémies de livrées des forêts sont une source importante de perturbation en forêts boréales feuillues et mixtes dominées par le peuplier faux-tremble, ces nouvelles connaissances permettront de réduire l’écart entre les forêts aménagées et les forêts naturelles dans un contexte d’aménagement écosystémique qui permet d’assurer le maintien de la biodiversité et la viabilité des écosystèmes.

Intitulée « Impacts de la défoliation par la livrée des forêts sur la mortalité du peuplier faux-tremble et la dynamique forestière post-épidémie en forêt boréale », la thèse de Julien Moulinier fut réalisée sous la direction de M. Yves Bergeron, professeur-chercheur et codirecteur de l’Institut de recherche sur les forêts (IRF) et de M. François Lorenzetti, Ph.D., UQO.

- 30 -

Source :
Nathalie Cossette
Agente d’information
Service des communications et du recrutement
Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue
819 762-0971 poste 2628

retour à la liste des communiqués

Dernières nouvelles:

4 oct. 2018:
Journées de l'enseignement universitaire – Quatre professeurs honorés pour la qualité de leur enseignement


4 oct. 2018:
Plus de 2 M$ en subventions RDC et en contributions des partenaires pour six professeurs de l'UQAT


26 sept. 2018:
Bourses d'excellence Réal-Decoste/Ouranos