Le 17 Janvier 2018  

? cherchez :  

Communiqués UQAT : Nouveau projet de recherche sur le reboisement des sites miniers

Rouyn-Noranda, le 23 avril 2015 – Marie Larchevêque, professeure à l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), dirigera un projet de recherche novateur portant sur la revégétalisation minière grâce à l'obtention d'une subvention de recherche et développement coopérative (RDC) du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CSRNG). Réalisé en partenariat avec les professeurs Bruno Bussière et Suzanne Brais également de l'UQAT, Guy LaRocque de Ressources naturelles Canada et Jane Rickson de l'Université Cranfield en Angleterre, ce projet totalise un investissement de 231 000 $, dont 105 000 $ en provenance du CRSNG et 126 000 $ du Partenariat Canadian Malartic, qui est également un partenaire industriel du projet de recherche. Cette étude, qui réunit la biologie et la restauration minière, vise à définir des critères de plantations d'arbres applicables aux régions boréales canadiennes pour favoriser la restauration d'un milieu forestier sur pentes de stériles miniers.

Le projet, intitulé « Facteurs influençant la colonisation naturelle par les arbres et leur enracinement dans des plantations sur pentes de stériles miniers en région boréale », s'inscrit dans le cadre de la programmation de l'Institut de recherche en mines et environnement (IRME) UQAT-Polytechnique. « Le projet utilise des plantations d'arbres pour faciliter l'intégration des haldes à stériles à l'intérieur du milieu forestier environnant. Les recherches permettront de déterminer les agencements de plantation les plus performants pour atteindre trois objectifs : éviter le déracinement des arbres, limiter l'érosion du sol dans les pentes et favoriser la recolonisation forestière. Par exemple, nous déterminerons quelle épaisseur de sol étendre, à quel espacement planter les arbres et quelles essences utiliser », explique Marie Larchevêque, responsable du projet. Les investigations seront effectuées sur les stériles miniers de la mine d'or à ciel ouvert Canadian Malartic. Selon Pascal Lavoie, directeur de l'environnement et du développement durable pour le Partenariat Canadian Malartic : « Ce projet s'intègre à la vision de l'entreprise qui consiste à procéder à une restauration progressive du site. Nous sommes convaincus que la professeure Larchevêque et son équipe, avec qui nous collaborons depuis plusieurs années déjà, possèdent l'expertise nécessaire pour nous fournir des recommandations concrètes quant au reboisement potentiel de nos stériles miniers ».

À ce jour, peu d'études portant sur la réinstallation d'arbres dans les pentes de stériles miniers ont été réalisées et les connaissances à ce sujet sont limitées. « La remise en état des haldes à stériles est un important défi auquel est confronté l'ensemble de l'industrie minière. Il est essentiel de faire progresser les connaissances et de former du personnel hautement qualifié dans ce domaine afin d'assurer une restauration efficace des sites miniers », souligne Michel Julien, président du Conseil de direction de l'IRME UQAT-Polytechnique et vice-président environnement pour les Mines Agnico Eagle Ltée. D'ailleurs, ce nouveau projet contribuera directement à la formation de ce personnel hautement qualifié, puisque trois étudiants aux cycles supérieurs, soit deux étudiants à la maîtrise en biologie et un étudiant au doctorat en sciences de l'environnement, analyseront les différents aspects dans le cadre de leur projet d'études. De plus, les données issues de cette recherche pourront être exportées et favoriseront la restauration des sites miniers et leur intégration dans l'environnement naturel.  L'empreinte environnementale des sites miniers en sera ainsi réduite.

L'Institut de recherche en mines et environnement UQAT-Polytechnique

Fortes d'un partenariat datant d'une trentaine d'années, l'UQAT et Polytechnique Montréal ont conjointement mis sur pied  l'IRME UQAT-Polytechnique en 2013. Doté d'une contribution industrielle de près de 10 M$ répartis sur sept ans, de la part des entreprises Mines Agnico Eagle Ltée, Partenariat Canadian Malartic, IAMGOLD Corporation, Rio Tinto Fer et Titane inc. Et Mine Raglan, une compagnie de Glencore, l'IRME UQAT-Polytechnique soutient un programme de recherche unique au Québec. Ce partenariat novateur permet la réalisation d'une programmation de recherche de pointe et la formation d'une main-d'œuvre hautement qualifiée. Axé sur l'environnement et la gestion des rejets miniers, l'IRME UQAT-Polytechnique vise le développement de solutions environnementales pour l'ensemble du cycle de vie des opérations minières.

Pour plus d’information, consultez le irme.ca.

-30-

Information :
Stéphanie Duchesne 
Responsable du Service des communications et du recrutement 
Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue
819 762-0971 poste 2222
uqat.ca

retour à la liste des communiqués

Dernières nouvelles:

12 janv. 2018:
La régénération des forêts menacée par les feux de forêt à répétition


10 janv. 2018:
Un nouveau chercheur en biostatistiques à L'IRF et à la Chaire AFD