Le 22 Avril 2018  

? cherchez :  

Communiqués UQAT : Près de 300 000 $ pour aider l'industrie forestière à faire face aux défis imposés par le nouveau régime forestier

Rouyn-Noranda, le 3 août 2015 – Le chercheur Osvaldo Valeria de l'Institut de recherche sur les forêts (IRF) de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) s'est vu octroyer une subvention de près de 300 000 $ du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) ainsi que de l'industriel Tembec afin d'identifier les obstacles à la mise en œuvre du plan d'aménagement écosystémique en forêt feuillue.

La nécessité et la pertinence d'un tel projet émanent directement des préoccupations de Tembec en ce qui concerne l'aménagement forestier écosystémique (AFÉ) de la forêt feuillue. En effet, l'entrée en vigueur du nouveau régime forestier en 2013 a apporté différents changements, dont l'introduction du concept d'AFÉ. Le plan d'aménagement forestier (PAF) constitue le document légal indispensable par lequel une compagnie forestière s'engage à mettre en place une stratégie de gestion. Toutefois, le résultat réel après l'exécution d'un plan d'intervention peut s'écarter considérablement de ce qui était prévu. Ainsi, ce projet permettra, entre autres, d'identifier les obstacles à la mise en œuvre de l'AFÉ et les risques associés à ces obstacles.

 « Plusieurs facteurs de risques, tant du côté des systèmes naturels, comme les perturbations naturelles, que du côté des systèmes humains, tels qu'une crise économique, une crise de gouvernance ou une crise politique, peuvent entraver, voire modifier, l'implantation et de la mise en œuvre du PAF. Ainsi, il peut exister des écarts importants entre ce qui était prévu et ce qui a été réalisé. Certains de ces écarts peuvent mettre en péril l'atteinte de plusieurs objectifs de durabilité qui avaient été placés au cœur de la stratégie d'aménagement forestier et orienter le développement du territoire vers certaines conditions non désirées, et même irréversibles », explique le professeur Valeria.

Une recherche d'avant-garde
Pour la première fois, ce projet permettra une évaluation de l'AFÉ en forêt feuillue sous l'angle d'indicateurs écologiques et financiers. Il intégrera le risque associé à la vulnérabilité du réseau routier et l'incertitude liée à la mise en œuvre du plan, une initiative originale attendue des planificateurs et des industriels.

-30-

Source :
Nathalie Cossette, agente d'information
Service des communications et du recrutement
Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue
819 762-0971 poste 2628

retour à la liste des communiqués