Le 16 Janvier 2018  

? cherchez :  

Communiqués UQAT : Un doctorant de l'UQAT propose des solutions pour contrer l'augmentation des feuillus au Témiscamingue

Rouyn-Noranda, le 21 octobre 2016 –  Lors de la soutenance de sa thèse, qui avait lieu le 17 octobre dernier au campus de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) à Rouyn-Noranda, le doctorant en sciences de l'environnement Victor Danneyrolles a présenté une reconstitution de la composition de la forêt préindustrielle du Témiscamingue.


Victor DanneyrollesVictor Danneyrolles ©Pauline Suffice

Grâce aux archives des premiers travaux d'arpentage effectués au Témiscamingue, M. Danneyrolles a constaté une forte augmentation de l'abondance des feuillus depuis la fin du XIXe siècle, notamment les érables et les peupliers. Les feux naturels et les feux anthropiques liés à la colonisation, qui ont été particulièrement fréquents au début du XXe siècle, semblent avoir été des agents importants de changement. L'étude de M. Danneyrolles a également démontré qu'en revanche, les conifères de fin de succession, comme le thuya, sont en progression dans les zones n'ayant connu que des perturbations partielles (coupes partielles, épidémies de tordeuse des bourgeons de l'épinette).

Ces résultats apportent plusieurs éléments pertinents pour planifier l'aménagement écosystémique au Témiscamingue. Ainsi, l'utilisation de coupes partielles permettrait de limiter l'envahissement par les feuillus, tout en permettant le développement de la régénération résineuse préétablie. Selon le doctorant, des mesures de restauration spécifiques devraient aussi être envisagées afin d'assurer le maintien de certaines espèces cibles dont les populations ont connu un fort déclin depuis l'époque préindustrielle, particulièrement le pin blanc.

Intitulée « Reconstitution de la composition des forêts préindustrielles du Témiscamingue (Québec) à partir des archives de l'arpentage primitif », la thèse deVictor Danneyrolles fut réalisée sous la direction du professeur Yves Bergeron, Ph. D. de l'Institut de recherche sur les forêts (IRF-UQAT) et la codirection du professeur Dominique Arseneault, Ph. D., de l'Université du Québec à Rimouski (UQAR).

-30-

Source :
Nathalie Cossette, agente d'information
Service des communications et du recrutement 
819 762-0971 poste 2628

retour à la liste des communiqués

Dernières nouvelles:

12 janv. 2018:
La régénération des forêts menacée par les feux de forêt à répétition


10 janv. 2018:
Un nouveau chercheur en biostatistiques à L'IRF et à la Chaire AFD