Le 24 Août 2017  

? cherchez :  

 

 facebook
Panopto Youtube

Nicole Fenton

La chaire AFD, en collaboration avec le Service canadien des forêts, a organisé une visite-terrain portant sur les enjeux que représentent les forêts entourbées. Les sites visités se situaient dans la région située au nord de Villebois. Les aspects liés au développement, à l’aménagement, à la régénération et à la structure de ces forêts, ainsi qu’à leur importance dans le paysage, ont été traités par des chercheurs spécialisés dans ce domaine.

L’avènement d’un nouveau régime forestier, les baisses de possibilités forestières ainsi qu’un questionnement quant aux méthodes d’aménagement actuellement en vigueur font de la productivité des forêts un enjeu majeur, au cœur des préoccupations des aménagistes forestiers.

L’entourbement, communément appelé paludification, est le processus par lequel la matière organique s’accumule avec le temps et mène graduellement un peuplement forestier productif vers un état de faible densité et de faible croissance. On parle alors de paludification successionnelle car celle-ci se produit avec le temps. Dans d’autres cas, la présence de cuvettes dans le sol qui sont remplies d’eau engendre un phénomène similaire, mais on parle alors de paludification édaphique qui elle, est liée à la topographie et non au passage du temps. Certaines sphaignes sont les principales responsables de ce phénomène. Dans le premier cas, on peut potentiellement remédier à la situation en effectuant des interventions sylvicoles permettant de « ramener » le peuplement à un stade moins avancé de la succession.

Lors de la visite, les participants ont pu visiter une forêt entourbée suite au passage d’un feu peu sévère et d’une coupe totale d’hiver. Ils ont également pu observer la structure d’une vieille forêt de 600 ans ainsi que l’impact positif du peuplier faux-tremble sur la réduction de l’entourbement et sur la productivité de l’épinette noire.

Vous pouvez également lire un texte de Mélanie Desrochers et Marie-Eve Sigouin sur le site du CEF en date du 14 juillet 2009 (lien)

Les liens suivants vous mèneront aux divers documents inclus dans le cahier des participants :

Voici quelques photos de l’activité (cliquer sur la photo pour un agrandissement)

Nicole Fenton
Nicole FENTON, Stagiaire post-doctorale à l’UQAT, organisatrice de la journée.

Pierre-Yves Bernier
Pierre Bernier, Chercheur scientifique du Service canadien des forêts, a démystifié le phénomène de la paludification. Il a également expliqué l’impact de la pente sur le phénomène.


André Beaudoin, Chercheur scientifique du Service canadien des forêts, a présenté les outils géomatiques en développement permettant de déterminer l’épaisseur de la matière organique à l’échelle régionale.

Sébastien Renard
Sébastien Renard,  étudiant à la maîtrise à l’UQAT, a présenté les résultats de son étude rétrospective sur le brûlage dirigé en Ontario. Le brûlage est une des préparations de terrain potentielles pour traiter certains sites entourbés.

Participants
Un cinquantaine de participants étaient présents.


Lorsque l’épinette est en peuplement mélangé avec du tremble (dans une proportion de 30-40% et moins de tremble), on observe une diminution de l’entourbement et un gain de productivité de l’épinette.

Vieille forêt
Une vieille forêt d’environ 600 ans à la structure irrégulière. Les coupes partielles permettent d’imiter certains attributs de ces vieilles forêts et ces traitements doivent faire partie de la boite à outil des aménagistes forestiers.

 

Source :
Marie-Eve Sigouin, ing.f. M.Sc., Auxiliaire de recherche

retour à la liste des nouvelles