Le 21 Juillet 2017  

? cherchez :  

 

 facebook
Panopto Youtube

Note recherche 26

Francis MankaLe 17 juillet 2006, des vents d’une très grande force ont causé un chablis allant du sud du Témiscamingue jusqu’en Mauricie, soit plus de 21 000 ha de forêt renversée. Ce chablis a offert une occasion unique d’étudier les effets sur la composition et la structure forestière que peut avoir cette perturbation méconnue de la zone tempérée nordique. Selon Francis, « les chablis ont une tendance à faire accélérer le processus de succession ainsi qu'à faire augmenter l’abondance de bouleau jaune ». Vous pourrez lire la note de recherche dans la section des publications.

  • Francis Manka, Daniel Kneeshaw, Brian Harvey, 2011. Chablis au Témiscamingue 2006 : une évaluation des espèces qui ont succombé et des espèces qui ont été recrutées. Chaire industrielle CRSNG UQAT-UQAM-AFD. Note de recherche 26. 4 p.


Vous pouvez également lire en complément :

  • Francis Manka, 2011. Vents violents au Témiscamingue Leurs effets sur la composition forestière. Le Couvert Boréal 30-31.

  • Francis Manka, 2010. Effet du chablis sur la dynamique des peuplements forestiers mixtes. Mémoire de maîtrise en biologie, Université du Québec à Montréal. 124 p.

Francis vient de compléter une maîtrise en biologie sous la direction de Daniel Kneeshaw. Il travaille présentement au MRNF pour la région Nord-du-Québec comme biologiste où ses tâches consistent en l'analyse et au support géomatique, à l'intégration des enjeux écologiques et dossier d'aménagment écosytémique.

Source:
Daniel Lesieur, Chaire AFD

retour à la liste des nouvelles