Le 25 Avril 2017  

? cherchez :  

À surveiller prochainement...

26 avr. 2017
à 12h15

Axe écologie:
Arnaud Béchet


 facebook
Panopto Youtube

L’UQAT a reçu ce vendredi 13 février 2015, deux membres du comité scientifique chargé d’examiner la limite nordique des forêts attribuables du Québec : Mr Yves Bergeron, Professeur à l’Université du Québec à Montréal et à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, titulaire de la chaire industrielle CRSNG-UQAT-UQAM en aménagement forestier durable et de la chaire de recherche du Canada en écologie et en aménagement forestier, ainsi que Mr Louis Imbeau, Professeur-chercheur en aménagement de la faune à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue. Yves Bergeron agissait à titre de co-président de ce comité, de concert avec Mr Robert Jobidon, de la direction de la recherche forestière au Ministère des Forêts, de la faune et des parcs du Québec. Mr Louis Imbeau, quant à lui, était responsable du sous-groupe biodiversité au sein de ce même comité. Le titre de leur présentation était «Démarche et principaux résultats des travaux du Comité scientifique chargé d’examiner la limite nordique des forêts attribuables du Québec».

Le rapport de la limite nordique des forêts attribuables est maintenant disponible tant en version française qu’en version anglaise sur le site du MFFP. Pilotée depuis 2005 par un comité scientifique bipartite, composé de membres du Ministère des forêts, de la faune et des parcs du Québec(MFFP) et de la communauté scientifique universitaire et gouvernementale, cette étude fait suite à une demande sur la réévaluation de la limite nordique du Québec tracée en 2002 sur une base d’informations forestières et écologiques relativement restreintes. Ses objectifs spécifiques étaient l’élaboration d’un programme d’acquisition de connaissances sur l’écologie de la forêt boréale nordique, l’élaboration d’une démarche méthodologique d’analyse centrée sur des critères biophysiques d’aménagement durable des forêts et la proposition d'un nouveau cadre de référence de la limite nordique.

Le comité à défini quatre critères propres à la dimension biophysique de l’aménagement durable des forêts : les contraintes du milieu physique, la capacité de production forestière, la vulnérabilité des forêts face au risque de feu et le maintien de la biodiversité du milieu. Toute l’information a été synthétisée sur la base des districts écologiques et l’analyse a été basée à la fois sur des données de télédétection ainsi que sur un échantillonnage sur le terrain en milieu nordique.


Cliquer sur l'image pour agrandir

Après analyse, le comité a distingué trois types de territoire : Un territoire de sensibilité faible, qui satisfait à chacun des critères d’aménagement durable des forêts; un territoire de sensibilité moyenne à élevée, qui peut être soumis à un aménagement durable des forêts, mais sous certaines réserves; et un territoire de sensibilité très élevée, qui ne satisfait pas à au moins un des critères et pour lequel un aménagement forestier ne peut pas être considéré durable.

Comparativement à limite tracée en 2002, le comité a produit une cartographie détaillée du territoire qui précise les niveaux de risque en milieu nordique, incluant toute le secteur de la basse Côte-Nord, non couvert par le précédent rapport.


Cliquer sur l'image pour l'agrandir

A la lumière de ses résultats le comité recommande de modifier le tracé de la limite nordique des forêts attribuables afin d’exclure les territoires de sensibilité très élevée des unités d’aménagement forestier, de mettre en œuvre des stratégies d’aménagement qui permettent d’en diminuer la sensibilité, de tenir compte des facteurs de risque des districts à la limite des seuils de passage d’un niveau sensibilité à un autre, de réaliser une cartographie détaillée et un inventaire d’aménagement afin de soutenir une évaluation de la possibilité forestière, de permettre la planification forestière sur des bases équivalentes à celles des unités d’aménagement forestier actuelles et de réévaluer la sensibilité des territoires à l’aménagement forestier lorsque des résultats de recherche, notamment sur l’effet des changements climatiques, démontreront des modifications significatives de la capacité de production des forêts, du cycle de feu ou de la biodiversité.

Télécharger le résumé

Rediffusion : Votre horaire ne vous permet pas d'assister à une conférence des Midis de la foresterie! Soyez sans crainte la conférence est disponible via Panopto

Résumé : Zahia Ait Si Said, maîtrise en sciences de l'environnement, UQAT

retour à la liste des nouvelles

Dernières nouvelles:

5 avr. 2017:
Top 10 mondial en foresterie, L'UQAM se classe au sixième rang pour la qualité de ses recherches.