Le 23 Mai 2017  

? cherchez :  

À surveiller prochainement...

23 mai 2017
à 12h00

midi-foresterie:
Étienne Laliberté


24 mai 2017
à 9h00

soutenance thèse:
Mourad Saddem


 facebook
Panopto Youtube

Jean Gagnon, MFFP

Appuyé d’images à couper le souffle, M. Gagnon présente un résumé des campagnes d’échantillonnage de végétaux du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs qui ont été réalisées dans les quinze dernières années dans le Québec nordique (au nord du 55e parallèle). M. Gagnon a participé à une dizaine d'inventaires de projets d'aires protégées et à trois grands inventaires de la biodiversité nordique le long de la fosse du Labrador et à la baie d'Ungava. Ces travaux ont permis d’inventorier 15% du territoire nordique québécois par plus de 850 relevés écologiques où ont été récoltées 1500 plantes vasculaires et 6000 invasculaires. Ces inventaires visaient principalement à identifier les espèces présentes dans des secteurs ciblés selon une approche exploratoire afin de caractériser la biodiversité de ces écosystèmes nordiques. L’utilisation d’information géologique permettait d’orienter les secteurs à évaluer où étaient ensuite disposés subjectivement des quadras d’échantillonnage selon les caractéristiques locales du milieu.

Jean Gagnon, MFFP
Jean Gagnon, MFFP

Les aires protégées de Pingualuit (Cratère du nouveau Québec), Kuururjuaq (Monts Torngat) et Tursujuaq (Petite rivière à la Baleine) ont été inventoriées entre 2000 à 2015. Entre 2011 et 2015, les secteurs de la Baie aux feuilles et du Cap Wolstenholme, le point le plus nordique du Québec, ont notamment été visités. Les résultats obtenus permettent de constater la grande diversité de bryophytes et de lichens du Nord québécois. Par exemple, seulement à Pingualuit, 264 espèces de bryophytes dont 15 rares, et 164 espèces de lichens dont 2 rares et 15 nouveaux ajouts au Québec ont pu être inventoriées. Les résultats obtenus permettent d’alimenter les bases de données de la Société québécoise de bryologie, du Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec (CDPNQ) et du Consortium nord-américain des lichens et des Bryophytes.  Malgré que de nombreuses nouvelles espèces aient été découvertes durant ces campagnes d’échantillonnage, on estime que 10 % des bryophytes aux Québec n’auraient pas encore été décrites.

Télécharger le résumé

Télécharger la présentation PPT

Rediffusion : Votre horaire ne vous permet pas d'assister à une conférence des Midis de la foresterie! Soyez sans crainte la conférence est disponible via Panopto

Panopto

Résumé : Ambroise Lycke, étudiant au doctorat en sciences de l'environnement, UQAT

retour à la liste des nouvelles

Dernières nouvelles:

17 mai 2017:
La fondation de l'UQAT soutient Benoit Lafleur!


12 mai 2017:
Une place importante pour la forêt en mai pour l'UQAT


10 mai 2017:
Une épidémie de la tordeuse du bourgeon d'épinette menace les forêts


10 mai 2017:
Climat : le grand stress forestier


5 mai 2017:
Réchauffement climatique: plus d'incendies de forêt à venir au Québec