Le 18 Septembre 2019  

? cherchez :  

 

 facebook
Panopto Youtube

Dans cette présentation, Yan Boucher, chercheur au Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec, nous entretient sur les causes qui affectent la régénération après perturbation de la forêt boréale et des outils développer pour l’aménagement du paysage.

Il nous est expliqué comment a été amélioré la description de la sévérité des feux et de sa cartographie ainsi que le développement d’un modèle spatial prédictif de la régénération. L’optimisation de la cartographie de la sévérité des feux permet, à terme, l’optimisation des opérations de récupération. C’est qu’avant d’intervenir on doit connaître la représentation des différentes sévérités des feux pour maintenir une composition similaire dans le paysage.

Sachant qu’avec l’augmentation des feux et de leur sévérité prédite avec les changements globaux ainsi que l’introduction de nouveau régime de perturbation (sylviculture), comprendre les facteurs qui affecte la régénération est crucial. D’ailleurs, puisqu’il y a obligation de remise en production des forêts au Québec, il est important de comprendre pourquoi, dans certaines conditions environnementales, il y a échec de régénération. Ainsi, il devient plus évident pour les gestionnaires d’évaluer les ressources nécessaires pour la remise en production et également évaluer les milieux qui exigeant de plus ample intervention. C’est riche d’une collaboration entre Université et Organisme du milieu de la foresterie qu’on pu se développer de tel projet, permettant une gestion plus adapté aux conditions de la forêt boréale.

Revoir la présentation

Résumé : Maurane Bourgouin-Couture, candidate à la maîtrise en écologie, UQAT

retour à la liste des nouvelles

Dernières nouvelles:

29 août 2019:
L’Université du Québec remet ses prix d'excellence 2019. Félicitations Hugo Asselin et Yves Bergeron!


29 août 2019:
Félicitations à Mélissande Nagati qui obtient le grade de docteure!


26 août 2019:
Bienvenue à Miguel Montoro Girona, nouveau professeur en sylviculture à l'IRF