Le 19 Juillet 2018  

? cherchez :  

À surveiller prochainement...

22 juil. 2018
IAVS 2018:
61stAnnual Symposium


 facebook
Panopto Youtube

Le mardi 26 Juin 2018, l'Institut de recherche sur les forêts de l'UQAT recevait Mme. Émilie Chavel, candidate au doctorat en sciences de l'environnement à l'UQAT.

Sa conférence était intitulée :

« Rôle de la quantité d’habitat sur la dynamique des populations de petits mammifères à faible capacité de dispersion en paysage perturbé »

MEMBRES DU JURY :

Président : Monsieur Daniel Kneeshaw, Ph. D. 
Université du Québec à Montréal

Évaluatrice externe : Évaluatrice externe : Madame Angélique Dupuch, Ph. D. Université du Québec en Outaouais

Évaluateur interne : Monsieur Philippe Marchand, Ph. D. Institut de recherche sur les forêts de l'UQAT

Directeur de recherche : Monsieur Louis Imbeau, Ph. D. Institut de recherche sur les forêts de l'UQAT

Codirecteurs de recherche : Monsieur Pierre Drapeau, Ph. D. Université du Québec à Montréal et Monsieur Marc J. Mazerolle, Ph. D., Université Laval

La présentation sera disponible via

Note : Panopto webcast n'est pas compatible avec Internet Explorer 8, 9 et 10

Danièle Laporte
Secrétaire de direction et commis aux études avancées
Institut de recherche sur les forêts (IRF) de l'UQAT

  • Maîtrise en écologie
  • Maîtrise en gestion durable des écosystèmes forestiers
  • Doctorat en sciences de l'environnement

Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue
445, boul. de l'Université, bureau F-200
Rouyn-Noranda (Québec) J9X 5E4
Téléphone :   819-762-0971, poste 2461
Télécopieur : 819-797-4727
Courriel: Daniele.Laporte@uqat.ca



retour au calendrier
retour à la liste des événements

Dernières nouvelles:

12 juil. 2018:
L'une des rares plantations de bouleaux à papier sur friche agricole a 10 ans


12 juil. 2018:
Une doctorante de l’UQAT reconstitue les températures holocènes pour comprendre les feux de forêt


2 juil. 2018:
IRF est à Radio-Canada cet été avec la « chronique forêt »


2 juil. 2018:
Les îlots post-coupe, une méthode questionnée par une doctorante de l'UQAT