Résumé - CAFD


Response of northeastern North American forests to climate change: Will soil conditions constrain tree species migration?

Benoit Lafleur, David Paré, Alison Munson, Yves Bergeron.

Abstract: Plant species distribution and plant community composition vary along environmental gradients. At the continental scale, climate plays a major role in determining plant distribution, while at the local and regional scales vegetation patterns are more strongly related to edaphic and topographic factors. The projected global warming and alteration of the precipitation regime will influence tree physiology and phenology, and is likely to promote northward migration of tree species. However the influence of soil characteristics on tree species migration is not as well understood. Considering the broad tolerance of most tree species to variations in soil factors, soils should not represent a major constraint for the northward shift of tree species. However, locally or regionally, soil properties may constrain species migration. Thus, while climate change has the potential to induce a northward migration of tree species, local or regional soil properties may hinder their migratory response. These antagonistic forces are likely to slow down potential tree migration in response to climate change. Because tree species respond individualistically to climate variables and soil properties, new tree communities are likely to emerge from climate change.

Résumé : La distribution des espèces et la composition des communautés végétales varient le long de gradients environnementaux. À l’échelle continentale, le climat joue un rôle primordial dans la distribution des espèces végétales, alors qu’aux échelles locale et régionale la distribution des espèces est surtout influencée par les variables édaphiques et la topographie. Le réchauffement climatique projeté et l’altération du régime des précipitations sont susceptibles d’influencer la physiologie et la phénologie des arbres, et d’entraîner leur migration vers le nord. Toutefois, l’influence des caractéristiques des sols sur le potentiel migratoire des arbres est peu connue. Puisque la plupart des espèces d’arbres possèdent une grande tolérance aux variations édaphiques, les sols ne devraient pas constituer un obstacle majeur à leur migration vers le nord. Toutefois, localement ou régionalement, les sols pourraient posséder des propriétés qui pourraient restreindre la migration des espèces. Alors que les changements climatiques ont le potentiel de provoquer la migration des espèces vers le nord, localement ou régionalement les propriétés des sols pourraient limiter leur capacité migratoire. Ces forces en opposition pourraient restreindre le potentiel migratoire des arbres en réponse aux changements climatiques. Parce que les espèces d’arbres répondent de manière individuelle aux variables climatiques et aux propriétés des sols, de nouvelles communautés d’arbres pourraient résulter des changements climatiques.