Résumé - CAFD


Gap dynamics in aspen stands of the Clay Belt of northwestern Quebec following a forest tent caterpillar outbreak.

Julien Moulinier, François Lorenzetti, Yves Bergeron.

Les épidémies de Livrée des forêts (LDF; Malacosoma disstria Hübner) constituent une importante perturbation naturelle dans les peuplements dominés par les feuillus. Cependant leurs effets sur la dynamique des trouées ne sont pas bien compris. Afin de décrire les effets de ces épidémies sur les trouées et les patrons de recrutement, nous avons étudié 20 peuplements dominés par le peuplier faux-tremble (Populus tremuloides Michx.) ayant subi entre 0 et 3 années de défoliation sévère lors de la dernière épidémie survenue dans la ceinture d’argile du nord-ouest du Québec de 1998 à 2003. Les résultats montrent que le taux d’ouverture du couvert a plus que triplé (12,3–43,7 %) en passant de 0 à 3 années de défoliation et que la surface moyenne des trouées a augmenté d’un facteur 12 (7,2–87,5 m2). Les patrons de régénération indiquent que le recrutement de peuplier faux-tremble ne devrait pas être pour complètement refermer le couvert des peuplements sévèrement défoliés pendant 0, 1 et 2 années, alors qu’il devrait l’être suffisant dans les peuplements défoliés 3 ans où les grandes trouées permettent l’établissement du peuplier faux-tremble. Nos résultats montrent clairement que les épidémies de LDF représentent un facteur important dans la formation de trouées dans les peuplements de peuplier faux-tremble. Les trouées créent des structures inéquiennes à l’échelle du peuplement et la durée de la défoliation par la LDF crée une large gamme de peuplements de structure équienne à inéquienne à l’échelle du paysage.