Résumé - CAFD


Lessons learned from 12 years of ecological research on partial cuts in black spruce forests of north-western Québec.

Nicole J. Fenton, Louis Imbeau, Timothy Work, Jenna Jacobs, Hervé Bescond, Pierre Drapeau, Yves Bergeron.

L’aménagement multi-cohortes qui crée ou maintient une structure irrégulière dans les peuplements forestiers a été largement préconisé pour atténuer l’impact de l’exploitation forestière. Un réseau expérimental a été mis en place dans les forêts d’épinettes noires du nord-ouest du Québec pour tester cette affirmation. Dans cet article, nous retenons deux enseignements des résultats obtenus sur la biodiversité: (1) il a fallu laisser au moins de 40 % à 60 % de la surface terrière avant coupe pour maintenir des conditions d’avant la récolte pour la plupart des groupes d’espèces, (2) les coupes partielles ont montré qu’elles avaient la capacité de produire et de maintenir de façon efficace le recrutement” du bois mort. En plus de ces deux principales conclusions, nous soulignons que les recherches à venir devraient tenter de déterminer si la récolte partielle a le potentiel de faire progresser la succession forestière.