Résumé - CAFD


Chemical transformations in downed logs and snags of mixed boreal species during decomposition.

Manuella Strukelj-Humphery, Suzanne Brais, Sylvie Quideau, Virginie-Arielle Angers, Hedi Kebli, Pierre Drapeau, Se-Woung Oh.

Les chicots et les billes au sol sont des composantes substantielles du réservoir de carbone détritique en forêt boréale. Les effets de leur décomposition sur les caractéristiques physiques et chimiques de la couverture morte restent méconnus. Le principal objectif de cette étude était de caractériser les transformations chimiques des billes et des chicots en décomposition d’espèces d’arbres communes en forêt boréale mixte. Des billes et des chicots de différentes classes de décomposition ont été échantillonnés et analysés par résonance magnétique nucléaire du 13C en phase solide et par spectroscopie dans le proche infra-rouge. Des changements chimiques faibles ou modérés apparaissaient dans les billes et les chicots frais ou modérément décomposés, mais dans les billes bien décomposées, une dégradation substantielle des hydrates de carbone et une augmentation de la concentration en lignines avaient lieu. Les espèces décidues avaient initialement plus d’hydrates de carbone que les conifères, mais la décomposition réduisaient leurs différences, et dans les billes bien décomposées, les espèces ne différaient que par leur teneur en lignines. Les billes bien décomposées des espèces décidues atteignaient des densités de bois très faibles, et leur intégration dans la couverture morte et leur préservation à long-terme restait questionnable. Au contraire, la composition chimique des billes bien décomposées de conifères ressemblait à celle de la couverture morte lignique (c’est-à-dire la couverture morte provenant de la décomposition du bois mort), avec préservation des lignines, des hydrates de carbone et des composés alkylés. Le bois décomposé de conifères contribue à l’hétérogénéité chimique de la couverture morte, favorisant la diversité des décomposeurs et la rétention du carbone dans les sols.