Résumé - CAFD


Soil characteristics mediate the distribution and response of boreal trees to climatic variability.

Sylvie Gewehr, Igor Drobyshev, Frank Berninger, Yves Bergeron.

Nous avons étudié les effets de l’épaississement de la couche organique au sol (COS) sur la croissance et la distribution de l’épinette noire (Picea mariana (Mill.) Britton, Sterns, Poggenb.) et du peuplier faux-tremble (Populus tremuloides Michx.) dans la ceinture d’argile du Québec. À l’échelle du paysage, l’épinette couvrait un plus large gradient d’épaisseur de la COS (1 à 100 cm) que celui du peuplier (1 à 30 cm). Pour les arbres âgés de 60 à 100 ans, l’épaisseur de la COS n’avait pas d’effet sur l’accroissement en surface terrière (AST) de l’épinette, mais montrait une forte corrélation négative avec l’AST du peuplier. La croissance radiale de l’épinette noire était favorisée par de fortes précipitations en juin de l’année précédente, des températures élevées au début de l’hiver et au printemps, et par des températures froides en été. Bien que statistiquement significative, l’épaisseur de la COS avait des effets modérés sur la relation entre le climat et la croissance de l’épinette, en ayant apparemment un impact sur l’isolation des racines durant la période de dormance et sur la disponibilité en eau durant la période de croissance. Dans le cas du peuplier, la température en juin de l’année courante était le plus important facteur corrélé positivement à la croissance. L’épaisseur de la COS influençait la relation entre la croissance du peuplier et (i) la température de janvier et (ii) l’indice de sécheresse mensuel de juin à août. Nous prévoyons que la réaction de l’épinette noire aux changements climatiques devrait être assez uniforme dans la région étudiée, alors que celle du peuplier sera probablement fortement influencée par l’épaisseur de la COS.