Résumé - CAFD


Assessing forest management scenarios on an Aboriginal territory through simulation modeling.

Hugo Asselin, Mario Larouche, Daniel Kneeshaw.

La principale stratégie d'aménagement en forêt boréale—les coupes agglomérées (CA)—est de plus en plus critiquée par plusieurs parties prenantes, incluant les peuples autochtones. Deux stratégies alternatives ont été proposées: les coupes dispersées (CD) et l'aménagement écosystémique (AE). Nous avons modélisé les effets à long terme et à l’échelle du paysage de CA, CD et AE sur un ensemble d'indicateurs d'aménagement forestier durable liés aux valeurs d'une communauté autochtone: (1) la structure d’âge de la forêt; (2) la configuration spatiale des peuplements forestiers; (3) la densité du réseau routier; et, (4) la perte d'habitat forestier due aux coupes totales. AE a créé une structure d’âge plus proche de celle qui résulterait d'un régime naturel de perturbations, comparativement à CA et CD. Les blocs de coupe étaient répartis plus uniformément sur le territoire avec AE et CD. Le réseau routier était moins étendu et se développait moins vite avec AE, réduisant ainsi le potentiel de conflits entre usagers de la forêt. AE a aussi maintenu plus de couvert forestier (et donc plus d'habitat faunique potentiel) que CA ou CD. Le scenario AE a obtenu de meilleurs scores pour les quatre indicateurs mesurés, en partie parce que les contraintes imposées à l'exercice de modélisation ont résulté en moins de coupes que dans les autres scénarios. La possibilité forestière annuelle devrait par conséquent être un facteur clé à considérer pour assurer une meilleure conformité aux critères autochtones d'aménagement forestier durable.