Résumé - CAFD


A stand-level tool for predicting the natural regeneration density of black spruce and jack pine following fire and salvage.

Tadeusz Bartek Splawinski, David M. Green, Sylvie Gauthier, Yves Bergeron.

Un outil a été élaboré afin de permettre aux gestionnaires et aux forestiers d’évaluer rapidement les besoins en matière de régénération des peuplements ravagés par le feu et exploité peu après, tant dans le cas des pessières noires pures et mélangées que dans le cas des pinèdes grises. Cet outil d’évaluation utilisable sur place a été élaboré à partir d'un modèle de régénération forestière qui simule les densités de régénération naturelle des pessières noires et des pinèdes grises à la suite d'un feu et des travaux de récupération. Les surfaces terrières des arbres utilisées lors des simulations sont représentatives de la variation naturelle retrouvée dans la nature. Des paramètres supplémentaires comme le délai d'abscission des espèces, le pourcentage de lits propices à la germination (sol minéral exposé ou humus) et le calendrier des opérations de récupération ont été ajoutés au modèle. L'outil permet également la planification rapide des opérations de récupération et de plantation. Il constitue un avantage important relativement aux inventaires conventionnels de semis du fait qu'il peut être utilisé immédiatement après un feu, qu'il permet de guider la gestion des décisions reliées à planification de la construction des chemins et à la séquence des opérations de récolte, en plus de prendre en considération l'ensemble de la réalisation des opérations. L'emploi de l'outil pour ajuster le calendrier de récolte dans le but de minimiser les coûts de reboisement, permet également d'estimer les coûts totaux de reboisement pour l'ensemble d'une superficie ravagée par le feu. L'outil indique qu'un plus fort pourcentage de lits propices à la germination est requis à la suite des opérations de récupération suivantes: (1) pour la régénération adéquate des pessières par comparaison aux pinèdes grises (par ex., la plantation d’épinettes noires sera presque toujours nécessaire); (2) dans le cas où la surface terrière des espèces recherchées est faible; et (3) pour régénérer adéquatement les peuplements ravagés par le feu laissés tel quel et ceux récupérés à la fin de la saison des feux de forêts comparativement à ceux ayant été ravagés au début de la saison des feux.