Résumé - CAFD


Long-term compositional changes following partial disturbance revealed by the resurvey of logging concession limits in the northern temperate forest of eastern Canada.

Victor Danneyrolles, Dominique Arseneault, Yves Bergeron.

La colonisation européenne de l’est de l’Amérique du Nord a engendré une profonde transformation des paysages forestiers. De nombreuses études ont décrit une augmentation des jeunes forêts de début de succession comme conséquence des forts taux de perturbation liés à la colonisation (feux, défrichement, coupes à blanc). Dans cette étude, nous documentons les changements de composition spécifiques à des paysages forestiers aujourd’hui matures, qui n’ont été exploités que par des coupes partielles (coupes d’écrémage et coupes à diamètre limite) depuis l’époque préindustrielle. Nous avons réarpenté 108 observations de composition issues de rapports d’arpentage d’anciennes limites de concessions forestières (arpentées entre 1870 et 1890). Les résultats indiquent une augmentation de taxons de milieux à fin de succession (Betula alleghaniensis Britton, Thuja occidentalis L., Acer saccharum Marsh.) au détriment des conifères dominant à l’époque préindustrielle (Abies balsamea (L.) Mill., Pinus strobus L.). Ces changements de composition sont principalement la conséquence des coupes et des épidémies de tordeuse des bourgeons de l’épinette, et se sont aussi largement structurés le long du gradient topographique. Ceci témoigne de la pertinence de l’aménagement par coupes partielles, puisqu’il a permis le maintient d’une composition de milieux à fin de succession. Cependant, la restauration des populations de P. strobus parait aussi nécessaire. Nous concluons qu’en permettant la comparaison de sites appariés, le réarpentage d’observations historiques améliore remarquablement la compréhension des changements de composition survenus depuis l’époque préindustrielle.