Résumé - CAFD


Changes in bryophytes assemblages along a chronosequence in eastern boreal forest of Quebec.

Catherine Boudreault, Mathieu Paquette, Nicole J. Fenton, David Pothier, Yves Bergeron.

Les vieilles forêts sont souvent considérées comme des centres de biodiversité pour les bryophytes en raison de leur grande diversité de niches environnementales, de microhabitats et de leur continuité forestière. Selon cette hypothèse, les vieilles forêts renfermeraient des espèces et traits associés à la dispersion différents des forêts plus jeunes. Dans cette étude, nous avons comparé les bryophytes de vieilles forêts et de forêts plus jeunes en fonction de la composition en espèces, des traits fonctionnels et des associations avec les microhabitats. Nous avons étudié les bryophytes dans 22 sites répartis en trois classes d’âge (18 à >200 ans) en forêt boréale de l’est du Québec. La richesse des hépatiques, des espèces se reproduisant de façon végétative et des espèces dont la reproduction sexuée est infréquente étaient supérieures dans la classe d’âge la plus vieille. Les variables les plus influentes pour expliquer la richesse en espèces étaient les matériaux ligneux grossiers (MLG) et les autres microhabitats, et la variable la plus influente pour expliquer la composition en espèces était la surface terrière du sapin baumier. Les microhabitats les plus souvent associés aux espèces indicatrices étaient la matière organique, les MLG et les dépressions. Nos résultats indiquent que les communautés associées aux vieilles forêts sont potentiellement sensibles à l’aménagement forestier puisqu’elles renferment plusieurs espèces caractérisées par une faible capacité de dispersion et une tolérance moindre à la compétition. Une approche combinant la protection d’habitats essentiels pour les espèces avec une faible capacité de dispersion avec la protection de microhabitats essentiels dans les peuplements avoisinants aménagés est nécessaire pour assurer le succès de recolonisation des espèces avec une faible capacité de dispersion et maintenir la diversité des bryophytes dans les paysages aménagés.