Résumé - CAFD


Importance of mixedwoods for biodiversity conservation: Evidence for understory plants, songbirds, soil fauna, and ectomycorrhizae in northern forests.

Xavier Cavard, Ellen MacDonald, Yves Bergeron, Han Chen.

Les préoccupations environnementales croissantes en foresterie ont provoqué un intérêt pour l’aménagement mixte comme une stratégie possible dans un contexte d’aménagement forestier durable. Cette revue de littérature se concentre sur les effets des peuplements mixtes sur la biodiversité, incluant les plantes de sous-bois, la faune aviaire, la faune du sol, et les ectomycorrhizes (ECM). Elle examine la diversité et la composition spécifiques à l’échelle des peuplements mais focalise particulièrement sur l’échelle du paysage (diversité gamma) en recherchant la présence d’espèces indicatrices des peuplements mixtes. Les principales conclusions sont les suivantes : (i) L’existence de différentes espèces d’arbres dans la canopée est associée avec une plus grande diversité de microhabitats, permettant l’addition des espèces de plantes de sous-bois associées à chacune des espèces de la canopée. Il n’y a toutefois que peu d’indications quant à l’existence d’espèces de plantes de sous-bois associées exclusivement aux peuplements mixtes. (ii) Certaines espèces d’oiseaux exigent ou préfèrent la présence de différentes espèces d’arbres dans un paysage ou un peuplement. Les peuplements ou paysages forestiers mixtes sont donc critiques pour la conservation de telles espèces. (iii) Quelques études ont montré un effet positif des peuplements ou litières mélangés sur certains groupes d’organismes du sol, mais la forte variabilité de ces résultats rend toute conclusion hasardeuse. (iv) Certains taxa d’ECM sont associés à des hôtes multiples, et pourraient donc bénéficier de la disponibilité de plusieurs hôtes dans les peuplements mixtes. Plusieurs études ont confirmé la plus grande abondance de ces taxa à hôtes multiples dans les peuplements mixtes.