Résumé - CAFD


Productivité potentielle de l'épinette noire (Picea mariana) et du pin gris (Pinus banksiana) en relation aux propriétés permanentes du site, au sol et à la composition en éléments nutritifs du feuillage.

Benoît Hamel.

Les objectifs de cette recherche étaient d'évaluer les relations entre d'une part l'IQS du pin gris et de l'épinette noire et d'autres parts les variables permanentes des sites, les propriétés chimiques et biologiques du sol ainsi que le statut nutritif foliaire. Cette étude explore ces relations sur une large échelle géographique, sur des peuplements jeunes ayant une demande maximale sur le cycle biogéochimique. Une quarantaine de stations ont été échantillonnées pour chaque espèce. Des échantillons de sol (FH et minéral) et du feuillage (tiers supérieur de trois arbres dominants) ont été récoltés dans chacune d'elle pour analyses au laboratoire. Le drainage, l'exposition, la pente, la pierrosité et le recouvrement en mousses et lichens ont été évalués sur le terrain. La productivité des stations a été évaluée au moyen d'une fonction d'indice de qualité de station (IQS) développée par Pothier et Savard (1998) utilisant la mesure de l'âge et la hauteur de trois à cinq arbres dominants ou co- dominants. Le Compositional Nutrient Diagnosis (CND ; diagnostique nutritif constitutif), les log-ratios (V J et les concentrations en éléments nutritifs des feuilles ont servis à interpréter le statut nutritif. Des conditions de croissance communes à l'épinette noire et au pin gris ressortent de cette étude. Les degrés jour (DJ) et le drainage sont les seuls paramètres permanents expliquant la croissance en hauteur de ces espèces (régression multiple: R2 = 0,13 pour l'épinette noire; R2 = 0,23 pour le pin gris). Par contre les propriétés édaphiques de la couverture morte expliquent davantage la variance des IQS, pour l'épinette noire (R2 = 0,43) comme pour le pin gris (R2 = 0,43). Les propriétés du sol minéral expliquent peu la variance des IQS. Aucune relation entre le statut nutritif de l'épinette noire et l'IQS n'a été observée. Le pin gris montre des relations positives entre le contenu en éléments nutritifs des feuilles et l'IQS pour N, Mg et Ca et montre un patron nutritif régional. Le recouvrement en lichen semble un critère intéressant pour l'identification des stations d'épinette noire et de pin gris plus pauvre. À la lumière de ces résultats, nous pouvons conclure que les propriétés de la couverture morte du sol, qui ne sont que partiellement dépendantes des conditions de dépôt et de drainage sont rattachées de façon importantes à la croissance en hauteur de l'épinette noire et du pin gris. L'étude suggère donc que des facteurs autres que les propriétés permanentes du sol qui affectent les propriétés du l'humus, ont des effets sur la croissance en hauteur. Ces facteurs peuvent par exemple être liés aux perturbations ou à la végétation compagne. Les résultats de l'étude illustrent que la fertilité du sol d'un site donné est fortement malléable. © 2000 UQAM tous droits réservés.