Résumé - CAFD


The effects of alternative harvesting practices on saproxilic beetles in eastern mixedwood boreal forest of Quebec.

Annie Webb.

Abstract

I examined saproxylic beetle responses in two silvicultural systems of the eastern mixedwood boreal forest of Quebec. I first investigated habitat-use and aspen-host use of saproxylic and bark and wood-boring beetles in remnant forest patches (cut-bock separators and small patches) left after harvest, theorized to resemble natural post-fire residual trees and snags. A second study focused on effects of partial cutting, a method that may serve to imitate natural succession dynamics.

Remnant forest patches had the highest saproxylic and bark and wood-boring beetle species richness and relative abundance. Although non-significant, higher larval densities were also collected from remnant forest patches. In the second study, partial cut patches had an intermediate saproxylic beetle assemblage compared to uncut forest and clearcuts.

This research has brought new information on the effects of alternative harvesting practices on saproxylic beetles, supporting the hypothesis that biodiversity is best preserved based on forest management that is diversified and based on natural disturbance dynamics.

Résumé

J'ai examiné la réponse des Coléoptères saproxyliques à deux systèmes de sylviculture utilisés en forêt boréale mixte d’Abitibi, Québec. En premier lieu, j’ai étudié l'utilisation de peuplements et de chicots de peuplier faux-tremble par les Coléoptères saproxyliques dans les habitats résiduels laissés après coupe à blanc (séparateurs secs et îlots de rétention). Une deuxième étude s'est concentrée sur les effets de la coupe partielle. Dans une optique d’aménagement émulant les perturbations naturelles, les séparateurs et îlots correspondent aux arbres verts laissés à la suite d’un feu de forêt, alors que les peuplements à rétention variable correspondent à different stades successionels.

Une richesse spécifique et une abondance d’insectes plus élevées ont été observés dans les habitats résiduels. Des densités larvaires plus élevées, bien que non-significatives, ont également été collectées dans ces habitats. Dans la deuxième étude, les coupes partielles ont montré des assemblages saproxyliques intermédiaires aux peuplements témoins et aux coupes à blanc.

Cette recherche apporte de nouvelles informations sur les effets des pratiques de coupes alternatives sur les Coléoptères saproxyliques, soutenant l'hypothèse que la biodiversité est mieux préservée quand la gestion de forêt est diversifiée et basée sur la dynamique de perturbation naturelle. © 2006 McGill tous droits réservés.