Résumé - CAFD


A comparison of gap characteristics in mixedwood old-growth forests in eastern and western Quebec.

Christian Messier, Mathieu Bouchard, Daniel Kneeshaw, André de Römer.

Canopy gaps play an important role in the dynamics of old-growth forests, although it is not well known how gap dynamics differ among regions. To further our understanding of natural gap dynamics in mixedwood forests, this study compares mixed stands located in eastern (Gaspésie region) and western (Témiscamingue region) Quebec. We tested whether the gap fraction in mixedwood stands was similar in these two regions. Data from field transects were used to characterize current canopy gaps, and aerial photos were used to contrast gap characteristics before and after the most recent spruce budworm (Choristoneura fumiferana Clem.) outbreak, which occurred from 1973 to 1991 in Gaspésie and from 1972 to 1984 in Témiscamingue. The current gap fraction was found to differ between the two regions: it varied from 2% to 48% with an average of 25.6% for the Gaspésie region and from 24% to 52% with an average of 36.6% for the Témiscamingue region. While the last spruce budworm outbreak coincided with a significant increase in canopy openings in the Témiscamingue region (p = 0.047), no such effect was observed in Gaspésie. These results suggest that the temporal pattern of small-scale disturbances can vary among regions, even when similar forest types are compared.

On sait que les trouées de canopée sont importantes pour la dynamique des peuplements de fin de succession, mais nous disposons de peu d'informations sur la variabilité inter-régionale. Dans le but d'améliorer nos connaissances sur la création des trouées en forêt mixte, cette étude compare des peuplements mélangés de l'est (Gaspésie) et l'ouest (Témiscamingue) du Québec. Nous avons vérifié si le pourcentage d'ouverture de la forêt, pour un même type de forêt, est similaire dans ces deux régions. Des données provenant de transects établis sur le terrain on permis de caractériser les ouvertures actuelles, et des photographies aériennes ont été utilisées pour comparer la proportion de trouées avant et après la dernière épidémie de tordeuse des bourgeons de l'épinette (Choristoneura fumiferana Clem.), qui a eu lieu entre 1973 et 1991 en Gaspésie et de 1972 à 1984 au Témiscamingue. Les résultats obtenus indiquent que le degré d'ouverture de la canopée diffère entre les deux régions : en Gaspésie, le pourcentage d'ouverture de la forêt varie de 2 à 48 % avec une moyenne de 25,6 % alors qu'au Témiscamingue il varie de 24 à 52 % avec une moyenne de 36,6 %. Alors que la dernière épidémie de tordeuse des bourgeons de l'épinette a coïncidé avec une augmentation significative des ouvertures de canopée dans le Témiscamingue (p = 0,047), un tel effet n'a pas été observé en Gaspésie. Ces résultats suggèrent que le taux de création de petites ouvertures peut varier entre les régions, même lorsque des types forestiers similaires sont comparés. ©2005 NRC Canada