Le 28 Octobre 2020  

? cherchez :  

À surveiller prochainement...

28 oct. 2020
à 12h15

Axe écologie:
Niels Dingemanse


3 nov. 2020
à 12h00

midi-foresterie:
Frank Berninger


 facebook
Panopto Youtube

Christian Roy

Originaire de Beauport, Christian a r éalisé une maîtrise en biologie sous la direction de Louis Imbeau et Marc Mazerolle à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue au campus d’Amos. Ses travaux portaient sur l’impact de la transformation des friches agricoles en plantations résineuses sur la faune gibier de l’Abitibi-Témiscamingue.

Courriel : christian.roy2[at]uqat.ca

Titre du projet : Évaluation de la valeur faunique des plantations et des friches agricoles en Abitibi-Témiscamingue.

Description : Il devient de plus en plus apparent en aménagement forestier que l’atteinte de la conservation de la biodiversité ne peut être réalisée sans une diminution substantielle du volume ligneux prélevé chaque année en forêt publique. Afin de maintenir les niveaux d’approvisionnement stables, certains scientifiques ont proposé d’appliquer le concept d’exploitation de la Triade. En Abitibi-Témiscamingue, les friches agricoles sont de plus en plus visées comme sites de ligniculture intensive en raison de la superficie importante du territoire qu’elles occupent et de leur proximité des usines de transformations. Toutefois, les sites en début de régénération tel que les friches représentent généralement un habitat propice pour plusieurs espèces gibiers et il a été démontré que les plantations dont le but est de maximiser le potentiel ligneux ont une faune aviaire ou une flore appauvrie. La transformation de friches agricoles en plantations pourrait donc avoir un impact négatif sur les populations de petit gibier. De telles conséquences, pourrait être néfaste puisqu’en Abitibi-Témiscamingue la chasse au petit gibier est une activité économique et sociale importante. Le principal objectif de ce projet est donc d’évaluer et de comparer le potentiel faunique de plantations et de friches. Les espèces visées par cette étude sont le lièvre d’Amérique (Lepus americanus) et la gélinotte huppée (Bonasa umbellus).

Directeur : Louis Imbeau

Formation académique:

  • Maîtrise en biologie, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, 2004 - 2008
  • Baccalauréat en Biologie, profil Aménagement de la Faune, Université du Québec à Rimouski, 2004
  • DEC en sciences pures, Cégep de Limoilou, 1999

Publications : (voir la liste complète)

  1. Christian Roy, Marc Mazerolle, Louis Imbeau, 2015. Transforming abandoned farm fields to conifer plantations reduces ruffed grouse density. Journal of fish and wildlife management 6(2): 405-417 DOI:10.3996/022015-JFWM-021

    resume
  2. Christian Roy, Louis Imbeau, Marc Mazerolle, 2010. Transformation of abandoned farm fields into coniferous plantations: Is there enough vegetation structure left to maintain winter habitat of snowshoe hares? Can. J. Zool. 88(6):579-588 DOI:10.1139/Z10-037

    resume
  3. Christian Roy, 2008. Évaluation de l'impact de la transformation des terres en friches en plantations résineuses sur les espèces de petit gibier en Abitibi-Témiscamingue. Mémoire de maîtrise en biologie, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue. 77 p.

    resume
  4. Christian Roy, Louis Imbeau, 2006. Ligniculture et petit gibier : Quelles sont leurs relations en Abitibi Témiscamingue? Le Couvert Boréal (édition automne), page 23.













Read in english

Retour à la page des membres