Appelez-nous aujourd'hui 819-762-0971 poste 2362

Maxence Martin  - Écologie forestière et aménagement durable

maxence.martin2@uqat.ca

Sujets de recherche

Diversité et dynamique des vieilles forêts boréales

On appelle « vieilles forêts » les peuplements forestiers dynamisés par les perturbations secondaires. Ceux-ci se définissent le plus souvent par la présence de vieux arbres, une structure complexe et la présence de plusieurs cohortes composées majoritairement d’essences tolérantes à l’ombre. Les vieilles forêts étaient abondantes dans les paysages préindustriels boréaux de Québec mais sont désormais en déclin en raison de l’aménagement forestier. De plus, ces écosystèmes représentent en réalité une très forte diversité de structures, résultant de patrons de succession et de dynamique de perturbation très variables d’un peuplement à l’autre, et se définissant par des valeurs écologiques particulières. Dans ce contexte, mieux comprendre la diversité des vieilles forêts boréales est donc un enjeu de conservation important et une condition nécessaire à la mise en place de stratégies d’aménagement forestier durables.

Écart entre l’impact des perturbations naturelles et de l’aménagement forestier

Depuis 2013, le gouvernement du Québec à fait le choix d’une stratégie d’aménagement écosystémique de ses territoires forestiers, visant à réduire les écarts entre la forêt aménagée et la forêt naturelle. L’efficacité de ce type d’aménagement est dépendant d’une connaissance fine des dynamiques de perturbation naturelle, afin de proposer des solutions d’aménagement se rapprochant au mieux de l’effet des perturbations. De plus il est aussi important d’évaluer à quels points les impacts passés et actuels de l’aménagement forestier diffèrent de ce que l’on observait dans les territoires préindustriels. De cette manière, il deviendra plus aisé d’estimer à quel points les pratiques de gestions forestières doivent évoluer pour répondre aux exigences de l’aménagement écosystémique.

Étude des microhabitats arborescents en Amérique du Nord

On appelle « microhabitat arborescent » (ou souvent « microhabitats ») toute structure distincte et bien délimitée se trouvant sur des arbres vivants ou morts, constituant un substrat ou un site de vie particulier et essentiel pour certaines espèces ou communautés d'espèces pendant au moins une partie de leur cycle de vie (par ex. naissance, alimentation, abris, reproduction). Les cavités, les fentes dans le tronc, les morceaux d’écorce arrachés, les branches mortes ou les lianes sont ainsi des microhabitats. L’intérêt pour ces éléments s’est fortement développé en Europe durant la dernière décennie en raison de leur raréfaction dans les peuplements aménagés et des impacts observés sur la biodiversité. Cependant, les microhabitats sont encore peu étudiés en Amérique du Nord, à l’exception des cavités (naturelles ou creusées par les pics). Le but de ce projet vise donc à améliorer nos connaissances quand aux microhabitats (diversité, menaces, facteurs favorisant leur développement) dans les forêts tempérées et boréales du Québec.

Expliquer l’écologie des vieilles forêts boréales à l’aide de l’art : le projet Symphonies boréales

Symphonies Boréales est un projet artistique interdisciplinaire et pédagogique sur la vie, la dynamique et la diversité des vieilles forêts du Québec. Il se base sur la transposition en musique de la croissance annuel de plus de 755 arbres situés dans 21 vieilles forêts boréales du Québec. Grâce à ce procédé, l’histoire et les caractéristiques uniques de chacune des forêts analysées deviennent plus concrètes et permettent de sensibiliser le public aux conséquences de l’exploitation forestière à échelle industrielle. Une exposition itinérante a alors été réalisée autour de ces symphonies, combinant musique, peinture, installation immersive et projections au sein d’un itinéraire pédagogique afin de proposer une expérience complète et unique au spectateur.

Les Symphonies boréales peuvent s’écouter ici.

no result
no result
Maxence Martin, Osvaldo Valeria, , . Editorial: Forests of high naturalness as references for management and conservation: Potential and pitfalls 2022. Frontiers in forests and global change 5:1004087 DOI : 10.3389/ffgc.2022.1004087  

no result
Eliana Molina, Osvaldo Valeria, Maxence Martin, Miguel Montoro Girona, . Long-Term Impacts of Forest Management Practices under Climate Change on Structure, Composition, and Fragmentation of the Canadian Boreal Landscape. 2022. Forests 13(8):1292 DOI : 10.3390/f13081292  

no result
no result
no result
Maxence Martin, , , , Patricia Raymond, Pierre Drapeau, Nicole J. Fenton. Tree-Related Microhabitats Are Promising Yet Underused Tools for Biodiversity and Nature Conservation: A Systematic Review for International Perspectives 2022. Frontiers in forests and global change 5:818474 DOI : 10.3389/ffgc.2022.818474  

Maxence Martin, Osvaldo Valeria. “Old” is not precise enough : Airborne laser scanning reveals age-related structural diversity within old-growth forests. 2022. Remote Sensing of Environment 278:113098 DOI : 10.1016/j.rse.2022.113098  

no result
Maxence Martin, Alain Leduc, Nicole J. Fenton, , Yves Bergeron, Osvaldo Valeria. Irregular forest structures originating after fire: An opportunity to promote alternatives to even-aged management in boreal forests 2022. Journal of Applied Ecology 59(7):1792-1803 DOI : 10.1111/1365-2664.14186  

Maxence Martin, Carlos Cerrejon Lozano, Osvaldo Valeria. Complementary airborne LiDAR and satellite indices are reliable predictors of disturbance-induced structural diversity in mixed old-growth forest landscapes. 2021. Remote Sensing of Environment 267:112746 DOI : 10.1016/j.rse.2021.112746  

Maxence Martin, Junior A. Tremblay, Jacques Ibarzabal, Hubert Morin. An indicator species highlights continuous deadwood supply is a key ecological attribute of boreal old-growth forests. 2021. Ecosphere 12(5):e03507 DOI : 10.1002/ecs2.3507  

Maxence Martin, Nicole J. Fenton, Hubert Morin. Tree-related microhabitats and deadwood dynamics form a diverse and constantly changing mosaic of habitats in boreal old-growth forests 2021. Ecological Indicator 128:107813 DOI : 10.1016/j.ecolind.2021.107813  

Maxence Martin, Patricia Raymond, Yan Boucher. Influence of individual tree characteristics, spatial structure and logging history on tree-related microhabitat occurrence in North American hardwood forests 2021. Forest Ecosystems 8(1):27 DOI : 10.1186/s40663-021-00305-z  

no result
Maxence Martin, Pierre Grondin, , Yves Bergeron, Hubert Morin. Compared to Wildfire, Management Practices Reduced Old-Growth Forest Diversity and Functionality in Primary Boreal Landscapes of Eastern Canada. 2021. Frontiers in forests and global change 4:15 DOI : 10.3389/ffgc.2021.639397  

voir la liste complète

 Maxence Martin Quelle place pour les vieilles forêts dans les paysages aménagés du Québec ?
Midi-foresterie (2022-12-06)