Appelez-nous aujourd'hui 819-762-0971 poste 2362

Cyriac-Serge Mvolo

cyriac-serge.mvolo@uqat.ca

Étudiant au Doctorat avec le Professeur Ahmed Koubaa, je suis titulaire d’une maîtrise en Gestion des Systèmes Forestiers obtenu à l’Université de Florence en Italie, et d’une licence en Technologies du bois obtenu dans la même université.

Je travaille actuellement sur la modélisation du passage du bois juvénile au bois mature chez l’épinette noire, l’épinette blanche et le pin gris, en fonction de plusieurs paramètres dont l’âge, la hauteur, les pratiques sylvicoles et d’autres encore.

Je suis de type plutôt réservé, mais très sociable et courtois. J’ai fais partie de plusieurs associations de volontariat, et participé à la création et/ou le fonctionnement de plusieurs associations, estudiantines et non. Ma principale activité c’est bien sur mes études doctorales, mais j’ai quelques hobbies, dont le cinéma et le sport, notamment la course et le karaté.

Modélisation de la formation du bois juvénile chez l’épinette noire, l’épinette blanche et le pin gris.

La formation du bois juvénile n’est pas un obstacle à l’utilisation du bois pour diverses applications dans les produits papetiers (Zobel 1984). Cependant, il peut être à l’origine de plusieurs difficultés de transformation notamment pour les produits de bois solide. Les pratiques sylvicoles comme l’éclaircie, la densité de plantation et l’élagage influent sur la formation du bois juvénile et sur la transition bois-juvénile-mature mais les rapports sur ce sujet sont contradictoires.

Par ailleurs, la variation radiale (de la moelle à l’écorce) des attributs de la qualité du bois tel la densité du bois des cernes annuels, la longueur des fibres, l’angle des micro-fibrilles, le retrait longitudinal, la largeur du cerne et la proportion du bois final est souvent utilisée pour identifier les zones de bois juvénile et de bois mature et pour déterminer l’âge de transition.
Plusieurs méthodes et approches ont été proposées pour estimer l’âge de transition du bois juvénile au bois mature. En général, ses méthodes sont basées sur des mesures d’échantillons de bois extraits à la hauteur de poitrine. Cependant, la proportion du bois juvénile et la transition du bois juvénile au bois mature, varient aussi en fonction de la hauteur dans l’arbre. De plus, l’effet de la proportion du bois initial et du bois final ainsi que la transition du bois initial au bois final n’ont pas été étudiées (Larson 1960).

Objectif

L’objectif général est de développer des modèles prédictifs pour la formation du bois juvénile d’essences boréales résineuses.

Cyriac-Serge Mvolo. Étude et modélisation de la variation de la qualité du bois basées sur les propriétés anatomiques, physiques et la croissance du bois chez l’épinette blanche (Picea glauca (moench) Voss) et le pin gris (Pinus banksiana Lamb.). 2015. Thèse de doctorat en sciences de l'Environnement, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue. 237 p.  

Ahmed Koubaa, Jean Beaulieu, Cyriac-Serge Mvolo, Alain Cloutier, Marc Mazerolle. Variation in wood quality in white spruce (Picea glauca (Moench) Voss). Part I. defining the juvenile-mature wood transition based on tracheid length. 2015. Forests 6(1):183-202 DOI : 10.3390/f6010183  

voir la liste complète

 Cyriac-Serge Mvolo, Ahmed Koubaa. Prédiction de la longueur et du diamètre des fibres chez l’épinette blanche.
17e colloque de la Chaire AFD. Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, Rouyn-Noranda, Québec. (2015-12-02)