Appelez-nous aujourd'hui 819-762-0971 poste 2362

Jérôme Laganière

jerome.laganiere@canada.ca
J’ai toujours été fasciné par la nature qui m’entoure. J’adore m’y rendre, la contempler, la photographier. Toute cette perfection et cette ingéniosité qui la caractérise m’attire et m’invite à étudier son fonctionnement. Suivre une formation en biologie fut certainement le meilleur moyen de la comprendre un peu plus! J’ai fait mes études de baccalauréat en biologie à l’UQAR où j’ai fait la rencontre d’un professeur qui m’a donné la piqûre pour les microarthropodes. Couplée à deux étés travaillés comme planteur d’arbres en forêt boréale, ma passion pour la dynamique des sols forestiers a émergé. J’ai alors fait ma maîtrise à l’U. Sherbrooke (R. Bradley) conjointement avec le SCF-CFL (D. Paré) sur les relations entre la composition forestière, les propriétés du sol et les organismes du sol. Maintenant au doctorat, je m’intéresse à la dynamique du carbone dans les sols forestiers dans un contexte de changements climatiques sous la direction de David Paré en codirection avec Yves Bergeron. En espérant que mes recherches permettront de meilleures actions, plus respectueuses de l’environnement.

Séquestrastion du Carbone dans les sols du bouclier boréal: peuplements mixtes versus peuplements purs.

Les sols sont considérés comme le réservoir majeur de carbone sous la forme de matière organique ou carbone organique (Corg). Le destin de ce Corg est d’être libéré sous forme inorganique (CO2) au cours de la décomposition par les microbes (i.e. respiration microbienne). Ce Corg peut toutefois être stabilisé et séquestré à long terme dépendamment sa récalcitrance, de l’interaction avec divers composés et de son accessibilité aux microbes. Les espèces d’arbre, de par leurs propriétés écophysiologiques distinctes, affectent différemment les propriétés physiques, chimiques et biologiques du sol et, par conséquent, font varier les mécanismes de séquestration du C. Parallèlement, une productivité forestière plus élevée est suggérée dans les peuplements mixtes par rapport aux peuplements purs car ils utiliseraient les ressources différemment (hypothèse de séparation de niche) et de façon moins compétitive (hypothèse de facilitation). Une productivité plus élevée signifie plus de Corg dans le système et potentiellement plus de carbone à être séquestré sous forme de matière organique dans le sol. À l’aire de la responsabilisation face aux changements climatiques, il est impératif de trouver des moyens efficaces et profitables pour soutirer du CO2 de l’atmosphère. L’aménagement du territoire forestier possède un grand potentiel sachant que les forêts boréales emmagasinent environ 300 Gt de carbone soit l’équivalent d’environ 50% du carbone dans l’atmosphère. Dans cette étude, nous sélectionnerons des peuplements forestiers similaires sur tous les aspects à l’exception de la composition forestière. Nous voulons évaluer comment la composition de la forêt (peuplement mixte vs peuplement pur) affecte (1) le budget de Corg du sol (apports vs pertes), (2) la forme et la stabilité du réservoir de Corg dans le sol et (3) la sensibilité de la décomposition à la température dans les sols forestiers de la forêt boréal canadienne.

David Paré, Xavier Cavard, Jérôme Laganière, Brian Brassard, Yves Bergeron, Han Chen. The influence of boreal tree species mixtures on ecosystem carbon storage and fluxes. 2015. For. Ecol. Manage. 354:119-129 DOI : 10.1016/j.foreco.2015.06.029  

David Paré, Yves Bergeron, Jérôme Laganière, Han Chen, Brian Brassard, Xavier Cavard. Stability of Soil Carbon Stocks Varies with Forest Composition in the Canadian Boreal Biome. 2013. Ecosystems  DOI : 10.1007/s10021-013-9658-z  

Xavier Cavard, Jérôme Laganière, Brian Brassard, Cungen Chen, Peter B. Reich, Yves Bergeron, David Paré, Yuan Zhiyou. Tree species diversity increases fine root productivity through increased soil volume filling. 2013. Journal of Ecology 101(1):210-219 DOI : 10.1111/1365-2745.12023  

David Paré, Yves Bergeron, Xavier Cavard, Han Chen, Jérôme Laganière. Competition and facilitation between tree species change with stand development. 2011. Oikos 120(11):1683-1695 DOI : 10.1111/j.1600-0706.2011.19294.x  

David Paré, Yves Bergeron, Jérôme Laganière, Denis Angers, Han Chen. Black Spruce Soils Accumulate More Uncomplexed Organic Matter than Aspen Soils. 2011. Soil Sci. Soc. Am. J. 75(3) DOI : 10.2136/sssaj2010.0275  

David Paré, Robert L. Bradley, Jérôme Laganière. How does a tree species influence litter decomposition? Separating the relative contribution of litter quality, litter mixing, and forest floor conditions. 2010. Can. J. For. Res. 40(3):465–475 DOI : 10.1139/X09-208 

David Paré, Jérôme Laganière, Denis Angers. Carbon accumulation in agricultural soils after afforestation: a meta-analysis. 2010. Global Change Biology 16(1):439-452 DOI : 10.1111/j.1365-2486.2009.01930.x  

David Paré, Robert L. Bradley, Jérôme Laganière. Linking the abundance of aspen with soil faunal communities and rates of belowground processes within single stands of mixed aspen-black spruce. 2009. Applied Soil Ecology 41(1):19-28  

Jérôme Laganière. Qu'est qui conditionne le retour vers des conditions de sols forestiers suite à l'afforestation d'un sol agricole. 2008. Synthèse remis comme exigence partielle du programme de doctorat en science de l'environnement. 44 p.  

voir la liste complète

 Jérôme Laganière La biomasse forestière pour réduire les GES : une solution efficace ?
Colloques du SCF-CFL (2018-03-08)