Appelez-nous aujourd'hui 819-762-0971 poste 2362

14. Mécanismes impliqués dans le succès des coupes partielles opérées en pessières à mousses de l'ouest du Québec.

Responsable

 Alain Leduc

Collaborateurs

 David Paré, Nicole J. Fenton, Yves Bergeron

Problématique

Le présent projet propose d’explorer certaines hypothèses sur les processus en cause dans les insuccès de la coupe partielle. Selon un premier scénario explicatif, le prélèvement des tiges viendrait compromettre le bilan d’évapotranspiration du peuplement entraînant une remontée de la nappe phréatique, ce qui entraînerait la mort des tiges laissées après coupe. Un scénario alternatif fait plutôt appel à la prolifération rapide du tapis de sphaigne suite à une augmentation du bilan de lumière au sol causée par la coupe. Cet accroissement de l’épaisseur de la matière organique serait, à son tour, responsable de la remontée de la nappe phréatique.

Objectifs

1) Départir entre les 2 mécanismes ci-haut mentionnés par une expérience d'annelage des tiges sans altération du bilan de lumière; 2) vérifier si la proximité de mélèze est bénéfique pour la croissance des épinettes et 3) voir si après 10 ans on réussit à maintenir une ambiance forestière adéquate pour les bryophytes de milieux forestiers.

Méthodologie

1) expérience permettant de comparer les effets traitements (témoin, coupe partielle et annelage) sur les changements de la hauteur de la nappe phréatique; 2) cellules de compétition établies dans un gradient de mélange épinettes et mélèze et 3) inventaire des bryophytes dans le réseau de coupes partielles établi en pessière tourbeuse.

Retombées escomptées

Ce projet vise l’acquisition de connaissances sur les processus en cause dans la dégradation des conditions de croissance suite à une intervention sylvicole dans des peuplements particulièrement vulnérables à l’entourbement. Ces peuplements sont couramment observés en Jamésie et garantissent actuellement les approvisionnements en matière ligneuse de nombreuses scieries du nord de l’Ontario et du Québec comme Tembec et Scierie Landrienne.

Applicabilité

Zone 10, secteur Matagami

Livrables

1) amélioration du diagnostic des sites qui se prêtent mieux à la coupe partielle; 2) utilisation du mélèze comme essence améliorante des conditions de croissance pour l'épinette noire; 3) documentation de l'efficacité des coupes partielles à maintenir une ambiance forestière fermée.

Avancement

En cours

Organismes subventionnaires

 Coopérative Coopérative, CRSNG programme RDC

Financement annuel

30 000 $

Durée

2014-2019

Dernière mise à jour : 2018-02-01 09:12:49