Appelez-nous aujourd'hui 819-762-0971 poste 2362

09. Évolution de la mortalité du peuplier faux-tremble dans les séparateurs de coupe à l’aide de photos aériennes et de la couverture LiDAR.

Responsable

 Pierre Drapeau

Collaborateurs

 Alain Leduc, Osvaldo Valeria, Philippe Marchand

Problématique

Les gros arbres vivants, sénescents et morts, surtout le peuplier faux-tremble, jouent un rôle essentiel dans le maintien de la diversité biologique dans les habitats linéaires résiduels (séparateurs secs et bandes riveraines des agglomérations de CPRS). En parallèle, bien qu’ayant un bon volume marchand lors de leur création, on considère souvent ces habitats comme ayant une faible valeur économique en raison de leur vulnérabilité au chablis, ce qui peut entraîner la chute de nombreuses tiges, particulièrement si elles sont de grande taille. Cette question est d’autant plus critique dans le contexte actuel où, depuis que les parterres de coupe ont atteint 3 m, la récolte de ces habitats est autorisée alors qu’ils représentent les derniers legs biologiques de la forêt d’origine dans les agglomérations de vieilles coupes.

Objectifs

Ce projet examinera la question de la persistance des gros arbres sénescents et morts des forêts résiduelles linéaires des territoires aménagés en sapinière à bouleau blanc de l’ouest dans un contexte d’évaluation de la valeur marchande et de la valeur écologique de ces habitats. Il vise donc à caractériser la valeur écologique (gains de peupliers faux-trembles sénescents et morts d’intérêt pour la faune de vertébrés) et la valeur économique (perte concomitante de volume marchand pour cette essence) des séparateurs secs et des bandes riveraines dans les agglomérations de coupes de la sapinière à bouleau blanc de l’ouest.

Méthodologie

Nous disposons déjà d’une soixantaine de forêts résiduelles linéaires pour lesquelles des inventaires terrain ont été réalisés quant à l’abondance de gros trembles porteurs de cavités de nidification ou de marques d’alimentation des pics. Ces séparateurs pourront servir à calibrer LiDAR ou autre outil d’inventaire photogrammétrique. Il est de plus possible d’estimer l’âge de création des séparateurs à l’aide de l’historique de coupe qui est disponible sur le site web du MFFP. Ces âges de création correspondent au temps d’exposition du séparateur à un environnement ouvert. L’évolution de la mortalité du peuplier faux-tremble à travers le temps sera caractérisée à l’aide d’une chronoséquence. La calibration LiDAR permettra d’extrapoler spatialement la couverture des séparateurs afin d’augmenter le nombre d’échantillons le long de la chronoséquence qui permettront de développer des modèles temporels de la dynamique de mortalité des arbres de laquelle nous déduirons les valeurs économique (perte de volume marchand résiduel) et écologique (gain en abondance de gros trembles sénescents et morts).

Retombées escomptées

Les résultats de ce projet amélioreront nos connaissances sur la dynamique des écosystèmes forestiers et guideront les pratiques futures de rétention d’habitats propices à la persistance des processus écologiques et de la diversité biologique qui en dépend pour le maintien de réseaux fonctionnels d’espèces associés à cet attribut clé d’habitat dans les territoires aménagés. Ils permettront également d’estimer avec plus de précision l’évolution des volumes de bois au sein des habitats résiduels linéaires dans le temps en fonction de l’influence de sources de vulnérabilité au chablis.

Applicabilité

Sapinière à bouleau blanc

Livrables

À venir

Avancement

En phase de démarrage

Organismes subventionnaires

 MFFP, Coopérative, CRSNG-Alliance (en évaluation)

Financement annuel

15 000 $

Durée

2020-2023

Dernière mise à jour : 2020-12-01 00:00:00