Appelez-nous aujourd'hui 819-762-0971 poste 2362

03. Impact de la récolte intensive de la biomasse sur la biodiversité en Ontario.

Responsable

 Lisa Venier

Collaborateurs

 Timothy Work, Isabelle Aubin, Kara Webster, Rob Fleming, Paul Hazlett, Christian Messier, Dave M. Morris, Tanya Handa, Dominique Gravel, Marco Monetti

Étudiants

 Robert Deady

Problématique

En Amérique du Nord, la récolte de la biomasse a commencé avec vigueur, mais des lacunes significatives persistent, particulièrement sur la limite d’exploitation de la biomasse forestière et ses impacts sur la biodiversité. Au Québec, plusieurs sites expérimentaux existent pour étudier l’impact de récolte de la biomasse (Biofuel à FCS en Haute Mauricie, Cyclofor-FERLD en Abitibi-Témiscamingue, etc.). Récemment, un nouveau dispositif a été établi en Ontario à Island Lake qui offre une gamme extensive de traitements de récolte. Les sites à Island Lake fournissent une opportunité d’identifier plus précisément les limites d’exploitation et les seuils écologiques.

Objectifs

Dans ce projet, nous comparons l’impact de la récolte par arbre entier, la récolte par tige, la récolte des souches et l’enlèvement des matériaux organiques pour une gamme d’organismes incluant des insectes terricoles et saproxyliques, des arthropodes au sol et des plantes. Nous créerons un modèle trophique basé sur le métabolisme pour voir les impacts de récolte au niveau de la communauté. Nous caractériserons aussi l’importance des traitements écologiques (réponse et l’effet) des organismes pour voir les impacts sur les fonctions écosystémiques.

Méthodologie

Les placettes permanentes sont établies au centre de chaque parcelle. Chaque placette consiste de quatre sous traitements (pins gris vs épinette et herbicide vs non-herbicide). Les pièges fosses sont placés dans chaque quadrat de placette et avec une autre série de placettes où nous ajoutons des cendres. En 2012, nous avons commencé avec l’échantillonnage des insectes terricoles à Island Lake et les insectes saproxyliques dans les témoins pour établir un seuil de base pour les insectes saproxyliques. Les insectes de sol ont été récoltés avec les carottes de sol et les extractions ont été faites avec un entonnoir de Tullgren.

Retombées escomptées

Cette étude va permettre une élaboration plus fine de la limite d’exploitation de la biomasse forestière sous l’exploitation intensive. Présentement, en Amérique du Nord, le niveau d’exploitation de la biomasse forestière est relativement faible en comparaison à l’Europe où l’aménagement forestier intensif est la cause d’une liste croissante d’espèces menacées.

Applicabilité

Forêt boréale, coupe totale, récolte de biomasse forestière

Livrables

Nous avons récolté et identifié plus de 40 espèces de carabes (plus de 7000 individus) et plus de 5000 diptères saproxyliques. Les carottes du sol ont été extraites et les identifications ont commencé en 2013 et se poursuivent toujours.

Avancement

En cours

Organismes subventionnaires

 CRSNG, CFS-Eco ii, SCF

Financement annuel

Financement terminé

Durée

2012-2020

Dernière mise à jour : 2020-12-01 00:00:00