Appelez-nous aujourd'hui 819-762-0971 poste 2362

06. Valorisation des résidus industriels en plantations et peuplements naturels.

Responsable

 Nicolas Bélanger

Collaborateurs

 Suzanne Brais, Sylvain Moreau, Simon Bilodeau-Gauthier, Patrick Cartier, Éric Lapointe

Étudiants

 Lili Perreault, Gustavo-Alberto Palma-Ponce, Jean-Charles Miquel

Problématique

Des milliers de tonnes de cendres provenant de la combustion de la biomasse forestière sont produites chaque année au Québec par les papeteries et les centrales de cogénération. En outre, plus de 700 usines de traitement des eaux usées ont été construites au Québec entre les années 1980 et 1990. Les municipalités doivent gérer l'élimination d'environ un million de tonnes de boues d'épuration (biosolides municipaux) par année. Malgré les efforts du ministère, la valorisation des matières résiduelles fertilisantes (MRF) comme les cendres et les biosolides dans les forêts reste limitée.

Objectifs

Le projet de valorisation des MFR en milieu forestier a comme objectif principal de vérifier les bénéfices de l'application de cendres industrielles et de biosolides sur la disponibilité des éléments nutritifs et le rendement de plantations juvéniles de peuplier hybride, d’épinette blanche, de pin gris et de mélèze hybride.

Méthodologie

Le projet repose sur une série de dispositifs expérimentaux. Les premiers dispositifs portaient sur l’application de cendres. Ils ont été mis en place entre 2005 et 2008 dans le secteur de Senneterre en Abitibi. Une deuxième série de dispositifs portant sur l'application de biosolides industriels et de boues de chaux issus de la papetière de Domtar en Estrie ont été mis en place en 2012-2013. Finalement, un dispositif additionnel portant sur l’application de boues de fosses septiques compostées a été mis en place dans la FERLD en 2013. Le suivi de ces dispositifs inclut le suivi des caractéristiques des sols, de la nutrition foliaire et de la croissance des jeunes arbres.

Retombées escomptées

Ce projet permettra de préciser la valeur fertilisante des cendres, des biosolides industriels et de boues de chaux permettant d'accroître la production ligneuse de la forêt. Le projet permettra aussi de développer une expertise québécoise en matière de valorisation des MRF en milieu forestier et de faire des recommandations en matière de mélanges et de taux d’application optimaux.

Applicabilité

Forêt boréale de l'est de l'Amérique du nord

Livrables

Lili Perreault, Suzanne Brais, Nicolas Bélanger, Sylvie Quideau. Soil and seedling response to dehydrated septic tank sludge versus forest floor additions at a disturbed site. 2018. Can. J. Soil. Sci. 98(1):114-127 DOI : 10.1139/cjss-2017-0073  

Suzanne Brais, Nicolas Bélanger, Toma Guillemette. Wood ash and N fertilization in the Canadian boreal forest: Soil properties and response of jack pine and black spruce. 2015. For. Ecol. Manage. 348:1-14 DOI : 10.1016/j.foreco.2015.03.021  

Bélanger et al. 2020. Effet de l’épandage de biosolides papetiers et de boue de chaux sur la croissance et la nutrition foliaire d’une plantation de peupliers hybrides en Estrie (rapport 1, 21p.) et Mobilité des nutriments et des métaux traces dans les sols d’une plantation hybride en Estrie suite à l’épandage de matières résiduelles fertilisantes (rapport 2, 29p.).

Avancement

Fin du suivi des dispositifs en 2017. Analyses et dissémination des résultats prévues d’ici la fin 2020.

Organismes subventionnaires

 MFFP, volet 1, volet 2, Chaire AFD, CRSNG, Domtar

Financement annuel

Financement terminé

Durée

2005-2020

Dernière mise à jour : 2020-12-01 14:13:01