Appelez-nous aujourd'hui 819-762-0971 poste 2362

06. Analyse de la végétalisation des chemins forestiers et de leur utilisation par les prédateurs et compétiteurs du caribou des bois dans le nord du Québec.

Responsable

 Pierre Drapeau

Collaborateurs

 Louis Imbeau, Osvaldo Valeria, Martin-Hugues St-Laurent

Problématique

Une des pierres angulaires du rétablissement du caribou forestier porte sur la limitation du réseau des chemins forestiers qui engendrent une efficacité accrue des déplacements des prédateurs sur le territoire. Cette préoccupation du rôle des chemins forestiers a été intégrée au plan de rétablissement 2013-2023 du caribou forestier au Québec de même qu’à la stratégie d’aménagement forestier de l’habitat du caribou. Toutefois, nos connaissances sur la dynamique de végétalisation des chemins en fonctions de leur niveau (1, 2 ou 3) en fonction du temps depuis leur création demeurent peu connues. Il en va de même de leur utilisation par les prédateurs potentiels du caribou. Ces informations s’avèrent importantes pour établir des scénarios de gestion des infrastructures de chemins aptes à mitiger ses impacts sur les hardes de caribou.

Objectifs

Ce projet vise à documenter le niveau de végétalisation du réseau routier des territoires aménagés et son utilisation par les prédateurs du caribou des bois et les proies alternatives de ces prédateurs (orignaux) pour développer des scénarios efficients de gestion des infrastructures routières axés sur la conservation des populations locales du caribou des bois, une espèce désignée menacée au Canada et vulnérable au Québec.

Méthodologie

À l’aide de modèles linéaires généralisés, les effets de la classe des chemins et du temps depuis leur construction ou leur entretien majeur seront examinés en fonction de leur niveau de végétalisation à l’aide d’outils géomatiques et d’examens sur le terrain. Nous mettrons ensuite en lien l’état de végétalisation du réseau routier dans les paysages aménagés et la réponse des prédateurs (loups et ours) et proies alternatives (orignaux) des prédateurs du caribou des bois au moyen de suivis sur le terrain. Les connaissances acquises dans ce projet serviront tant à l’industrie qu’au gouvernement pour améliorer les conditions d’habitats propices au maintien du caribou des bois en forêt aménagée.

Retombées escomptées

Sur un plan appliqué, le projet proposé permettra de: 1) dégager le portrait du paysage dans lequel évoluent les hardes du Nord-du-Québec dans une optique de taux de perturbations cumulés, en portant une attention spécifique au rôle du réseau routier dans une perspective temporelle dynamique; 2) déterminer les réponses fines des prédateurs du caribou aux différents types de perturbations linéaires liées au réseau routier; 3) cibler l’emplacement stratégique d’interventions de restauration de l’habitat du caribou par la fermeture de chemins et son influence sur les activités sylvicoles (notamment la récolte). Dans une optique plus conceptuelle, le projet permettra à terme : 4) de clarifier le rôle potentiel joué par le contrôle du réseau routier via la fermeture des chemins forestiers dans le rétablissement de l’habitat du caribou forestier.

Applicabilité

Le projet est mené dans la région 10. Les conditions d’application sont valables pour les populations locales du nord du Québec.

Livrables

À venir

Avancement

En cours

Organismes subventionnaires

 MFFP, Coopérative, CRSNG-RDC

Financement annuel

50 525 $

Durée

2019-2023

Dernière mise à jour : 2020-12-01 11:51:13