Appelez-nous aujourd'hui 819-762-0971 poste 2362

08. Suivi des effets des traitements sylvicoles sur la structure et la composition de peuplements mixtes 20 ans après traitement et effets de la fermeture de chemins forestiers sur la conservation du caribou.

Responsable

 Benoit Lafleur

Collaborateurs

 Louis Imbeau, Annie DesRochers, Suzanne Brais, Brian Harvey, Yves Bergeron, Timothy Work

Étudiants

 Marion Noualhaguet, Lauren Egli, Arnaud Benoit-Pépin

Problématique

Objectifs

Ce projet est divisé en deux volets : 1) Comprendre les effets à moyen terme de traitements sylvicoles sur la productivité de peuplements mixtes et 2) Comprendre les effets de la fermeture des chemins forestiers pour la conservation du caribou des bois. Effets des traitement sylvicoles : Dans le cadre de l’aménagement forestier basé sur les perturbations naturelles, diverses approches sylvicoles sont utilisées pour reproduire la structure et la composition naturelle. Dans ce contexte, la coupe partielle (CP) est utilisée pour favoriser la création d’une structure forestière irrégulière et le maintien de legs biologiques, comme le bois mort. Ce volet vise à évaluer les effets à moyen terme (c'est-à-dire 20 ans après traitement) de la CP sur les communautés végétales de sous-bois, les communautés d'arthropodes du sol, la dynamique du bois mort, ainsi que sur la structure et la productivité des peuplements mixtes. Nous déterminerons 1) la rapidité avec laquelle les communautés biotiques (plantes et arthropodes) se rétablissent après la CP et 2) si la productivité des peuplements augmente après CP, compensant ainsi la récolte des arbres. Fermeture des chemins forestiers : La population de caribous des bois de Val-d'Or est désignée en voie de disparition par le gouvernement du Canada. Une des raisons de cette désignation est la perte d’habitat induite par la construction de chemins forestiers pour l'extraction des ressources naturelles (bois et minerais). La perte d'habitat a intensifié la précarité de cette population de caribous, notamment en raison de l’utilisation des chemins par les prédateurs du caribou. La précarité de cette population rend impératif la restauration de son habitat, notamment par la fermeture de chemins forestiers. L'objectif de ce volet est de restaurer une partie de l'habitat du caribou par la fermeture de chemins forestiers. Plus précisément, nous évaluerons l'efficacité de diverses techniques de fermeture de chemins sur la réduction de leur utilisation par les prédateurs du caribou (c'est-à-dire l'ours noir et le loup gris).

Méthodologie

Retombées escomptées

La réalisation de ce projet de recherche permettra d’émettre des lignes directrices traitant 1) des ajustements qui devraient être apportés aux pratiques sylvicoles pour que les objectifs liés au maintien de la biodiversité, des fonctions écosystémiques et de la de productivité des peuplements mixtes soient respectés et 2) de la fermeture de chemins forestiers pour réduire et limiter leur usage par les prédateurs du caribou et ainsi réduire la pression de prédation.

Applicabilité

Sapinière à bouleau blanc de l’Ouest

Livrables

À venir

Avancement

En cours

Organismes subventionnaires

 MFFP, Agnico Eagle, Coopérative, RYAM, Norbord, CRSNG-RDC, Conseil de la Nation Anishnabe

Financement annuel

61 002 $

Durée

2018-2024

Dernière mise à jour : 2021-03-25 15:35:40