Appelez-nous aujourd'hui 819-762-0971 poste 2362

01. Prédire la croissance de la forêt boréale : une approche basée sur l’analyse et la modélisation des processus écophysiologiques

Responsable

 Fabio Gennaretti

Collaborateurs

 Yves Bergeron, Pierre Grondin, Hubert Morin, Louis Duchesne, Annie Deslauriers, Sonia Légaré, François Levesque, Étienne Boucher, Sergio Rossi, Raphaël Chavardes, F. Perreault, Maxime Paré, Jean-Felix Villeneuve

Problématique

Caractériser et anticiper les effets des changements climatiques sur les flux de carbone des écosystèmes forestiers nordiques est une priorité importante de recherche. Ce projet exploite un ensemble unique de données sur la croissance intra-annuelle des forêts et la modélisation mécaniste pour étudier des processus forestiers clés dans un contexte de changement climatique.

Objectifs

Notre projet améliora la connaissance du fonctionnement écophysiologique des écosystèmes forestiers nordiques sélectionnés en comparant à résolutions intra- et interannuelle les simulations de modèles écophysiologiques mécanistes avec de multiples sources d’information. Les objectifs spécifiques sont: 1) Expliquer des mécanismes physiologiques qui déterminent la variabilité des réponses de croissance de forêts boréales; 2) Comprendre les processus déterminant la variabilité du fonctionnement hydrique et carboné d’arbres spécifiques dans le même peuplement et 3) Étudier comment le mélange d’espèces et les propriétés du sol modifient la vulnérabilité des écosystèmes forestiers nordiques au changement climatique.

Méthodologie

Nous utiliserons le plus long et complet suivi intra-annuel de la croissance de forêts boréales (jusqu’à 15 ans de suivi intra-annuel sur certains sites). Ces données comprennent principalement des suivis phénologiques et de la xylogénèse (c'est-à-dire de la formation du bois). Dans certains cas, nous avons également accès à des donnés sur les flux de sève, la concentration en glucides non-structurels et la photosynthèse. Ces données serviront à valider et améliorer des modèles écophysiologiques mécanistes qui seront utilisés pour tester des hypothèses sur le fonctionnement hydrique et carboné des forêts.

Retombées escomptées

En plus de mieux prédire, grâce à des simulations améliorées, les réponses saisonnières des écosystèmes forestiers aux changements climatiques à venir en fonction du mélange d'espèces et des propriétés des sols, ce projet permettra également d’identifier les écosystèmes particulièrement vulnérables et les potentielles opportunités à saisir pour l'industrie forestière en relation avec les changements climatiques, les espèces d'arbres présentes et les types de sols.

Applicabilité

Domaines de la sapinière et de la pessière à mousse du Québec.

Livrables

Le projet permettra d’améliorer significativement la modélisation écophysiologique avec le modèle MAIDEN et nous pourrons fournir à nos partenaires un modèle capable de produire des scénarios de croissance avec flux d’eau et de carbone détaillés. Des recommandations de gestion pour le Nord-du-Québec pourront être fournies.

Avancement

Année 1

Organismes subventionnaires

 MFFP, Coopérative, CRSNG-Alliance

Financement annuel

139 667 $

Durée

2020-2024

Dernière mise à jour : 2021-04-03 13:31:41