Appelez-nous aujourd'hui 819-762-0971 poste 2362

13. Un défi boréal : projection de l’activité de la tordeuse des bourgeons de l’épinette (TBE) dans un contexte de changements climatique

Responsable

 Philippe Marchand

Collaborateurs

 Miguel Montoro Girona, Yves Bergeron, Mathieu Bouchard, Pierre Therrien, Louis De Grandpré, Élise Filotas, Hubert Morin, Matthew Duveneck, Anouschka R. Hof

Problématique

Au 20e siècle, les épidémies de la tordeuse des bourgeons de l’épinette (TBE) sont devenues plus sévères et touchent de nouvelles régions. L’épidémie en cours atteint des latitudes plus nordiques que les précédentes dans l’est du Québec, probablement en raison d’une modification de la structure des peuplements, de la composition en espèces et de la répartition des espèces hôtes, ainsi que du réchauffement climatique. Jusqu’à présent, peu de modèles ont été développés dans l’optique de prédire la propagation d’une épidémie en cours malgré l’utilité qu’auraient ces prévisions pour la gestion des peuplements à risque. Les modèles existants à l’échelle du paysage visent généralement à déterminer la présence ou l’absence d’épidémie plutôt qu’à quantifier leur sévérité.

Objectifs

Développer un modèle prédictif de la dynamique spatiotemporelle de la TBE, capable d’intégrer plusieurs sources de données et permettant la simulation de périodes épidémiques selon différents scénarios de changements climatiques.

Méthodologie

Nous développerons des modèles hiérarchiques pour relier la propagation de la TBE à différents types d’observations, incluant les relevés aériens de défoliation, les séries dendrochronologiques des espèces hôtes, les estimés de défoliation dérivés de la télédétection et les données de surveillance de l’insecte. Les variables prédictrices incluront la météo, la composition et l’âge des peuplements. Nous comparerons des modèles avec différents niveaux de détail sur les processus, allant de modèles purement phénoménologiques à ceux basés sur des facteurs physiologiques connus. Nous calibrerons les modèles candidats à partir des données de la dernière épidémie (1968-1983) et testerons leur pouvoir prédictif pour l’épidémie en cours. Les meilleurs modèles seront utilisés pour simuler la propagation d’épidémies futures selon différents scénarios de changement climatique.

Retombées escomptées

Formation de personnel hautement qualifié (1 maîtrise, 1 doctorat), estimation de l’effet de variable climatiques sur la sensibilité de l’épinette noire à la défoliation par la TBE, publication de prévisions interannuelles de la propagation d’une épidémie en cours, outils de visualisation de la propagation d’épidémies futures en fonction de scénarios climatiques.

Applicabilité

Aire de répartition de la tordeuse des bourgeons de l’épinette au Québec

Livrables

Publications scientifiques, rapport et ateliers destinés aux gestionnaires, plateforme en ligne pour visualiser les prévisions du modèle.

Avancement

Admission des étudiants prévue à l’automne 2020

Organismes subventionnaires

 MFFP, Coopérative, CRSNG-Alliance

Financement annuel

61 000 $

Durée

2020-2024

Dernière mise à jour : 2021-04-11 07:46:19