Appelez-nous aujourd'hui 819-762-0971 poste 2362

13. Développer l'aménagement adaptatif du carbone forestier pour contribuer à la compensation des émissions industrielles de gaz à effet de serre.

Responsable

 Xavier Cavard

Collaborateurs

 Yves Bergeron, Jean-François Boucher, Nicole J. Fenton, Benoit Lafleur, Osvaldo Valeria, Évelyne Thiffault, Dominic Cyr, Gabriel Fortin, Jérôme Laganière, David Paré, Nelson Thiffault

Problématique

La forêt boréale, grâce à ses capacités de stockage du carbone aussi bien dans les sols que la végétation, pourrait se révéler un outil particulièrement utile afin d'aider les industriels à compenser leurs émissions de gaz à effet de serre (GES) et au Canada à respecter ses engagements internationaux. Des chercheurs et des acteurs économiques des secteurs publics et privés se sont donc regroupés afin d'offrir à des régions comme la Côte-Nord et l'Abitibi-Témiscamingue, ainsi qu’à plus grande échelle, un contre-balancier écologique aux émissions de GES de ses industries.

Objectifs

Apporter des réponses et des solutions afin de pouvoir appliquer des stratégies qui maximisent la captation et le stockage du carbone en forêt aménagée et dans les produits du bois.

Méthodologie

Il s'agit d'aller au-delà des traditionnels projets d'afforestation pour intégrer la gestion du carbone dans l'aménagement forestier et les pratiques sylvicoles, ou en d'autres termes d'optimiser le bilan carbone de l'industrie forestière. Les sous-projets sont organisés selon trois thématiques : i) déterminer les effets probables des changements climatiques sur la dynamique du carbone forestier et leurs interactions avec ceux des traitements sylvicoles en utilisant des gradients climatiques et des évènements météorologiques extrêmes, ii) identifier les meilleures pratiques sylvicoles permettant de maximiser la séquestration du carbone dans la végétation, les sols et les produits du bois en mesurant les différents réservoirs dans des mêmes sites aux historiques de perturbation variés, et iii) développer des outils de planification et d’aide à la gestion du carbone forestier à l’échelle des paysages grâce à la modélisation, et lier l’évolution in situ du carbone aux analyses de cycle de vie du panier de produits du bois.

Retombées escomptées

En plus de la compensation des émissions industrielles, ces recherches permettront de déterminer quels traitements permettent de maintenir ou d'augmenter la productivité des peuplements en prenant en compte les conditions abiotiques et l'effet des changements climatiques globaux sur la forêt boréale. En effet, la dynamique du carbone forestier va être affectée directement par des altérations de la croissance végétale et de la décomposition de la matière organique des sols, et indirectement via des changements dans les cycles de perturbations.

Applicabilité

Nord-du-Québec

Livrables

À venir

Avancement

En phase de démarrage

Organismes subventionnaires

 MFFP, Coopérative, CRSNG-Alliance

Financement annuel

329 100 $

Durée

2020-2025

Dernière mise à jour : 2021-04-12 17:19:53