Résumé - CAFD


Critique de l'article: Growth and hydraulic (not mechanical) constraints govern the scaling of tree height and mass, PNAS 101: 15661-15663.

Hugh Power.

L'article de Nicklas et Spatz (2004) fait preuve d'originalité et le travail présenté dans cette publication est certainement une avancée significative dans les connaissances touchant les relations allométriques des plantes et leurs origines physiologiques. La littérature scientifique adopte de manière générale une attitude dichotomique quant aux limites de la hauteur et de la masse des arbres en fonction d'un certain diamètre. Les deux théories généralement mises en opposition sont celle associant la limite à des contraintes mécaniques et celle l'associant à des contraintes hydrauliques. Cet article utilise et compare les deux approches pour prédire la relation entre la hauteur et le diamètre et celle entre la masse et le diamètre. L'article établit les relations pour un large éventail d'arbres et de plantes de toute taille. L'utilisation en parallèle des deux approches est en soi très originale. Titre Le titre de l'article décrit bien le sujet. Il est court, mais précis et cerne très bien le sujet en laissant entrevoir une prise de position des auteurs autour d'une question controversée. Résumé Le résumé, rédigé habilement est à l'image de l'article : court et précis. Il inclut une bonne mise en contexte, présente le sujet, comprend un bref résumé des connaissances fondamentales reliées au problème, pose le problème et annonce les principaux résultats. Par contre, plus de détails sur la méthodologie comme le développement du modèle ou les données utilisées pour déterminer ses paramètres, auraient pu être apportés. De plus, il y aurait eu avantage à décrire les résultats obtenus de manière plus détaillée. Par exemple, la meilleure performance du modèle développé, comparée à celle du modèle de similarité élastique, ainsi que la présence d'effets non linéaires dans les relations Log- Log devraient être annoncées. La dernière phrase du résumé mentionne que le modèle