Appelez-nous aujourd'hui 819-762-0971 poste 2362

Historique de la Chaire AFD

Titre section

Créée en 1998, la Chaire industrielle CRSNG-UQAT-UQAM en aménagement forestier durable est née du fruit de partenariats entre des chercheurs en écologie forestière de l'UQAM qui travaillaient déjà depuis quelques années en tant que Groupe de recherche en écologie forestière (créé en 1985) et du département  des sciences appliquées de l'UQAT. Les deux groupes avaient déployé déjà bon nombre de projets en Abitibi-Témiscamingue et dans le Nord-du-Québec, notamment autour du lac Duparquet, donnant naissance à la Forêt d'enseignement et de recherche du lac Duparquet (FERLD) en 1995. 

Parmi les membres fondateurs on retrouve le titulaire Yves Bergeron (UQAT-UQAM) Francine Tremblay ( UQAT), Suzanne Brais (UQAT), et Pierre Drapeau (UQAM) auxquels se sont joints grâce, entre autres, à un programme de développment économique Canada, Brian Harvey (UQAT), Annie Desrochers (UQAT) Louis Imbeau  (UQAT) ,Osvaldo Valeria (UQAT), Alain leduc (UQAM) et Timothy Work (UQAM). Plusieurs autres membres se sont ajoutés au fil des renouvellements de la Chaire  qui compte actuellment 17 professeurs membres réguliers, dont 13 à l'UQAT et 4 à l'UQAM, 25 partenaires industriels et gouvernementaux et près de 200 collaborateurs canadiens et internationaux.Les activités de la Chaire industrielle n'ont cessé de croître pour regrouper aujourd'hui

Dès son début la Chaire a pu compter de l'appui du gouvernement du Québec ( Ministères dédiés au forêts et partenaires publics régionaux) ainsi que du support et du fiancment de l'ensemble des industries forestières oeuvrant en Abitibi et depuis ?? dans la région nord du Québec. Elle a aussi pu tisser des liens importants avec des chercheurs du Service canadien des forêts, de la direction de la recherche forestière du gouvernement du Québec ainsi que des autres universités québécoises, canadiennes, de même que de plusieurs pays sur la scène internationale.

Au fil des quatre cycles de financement d'une durée de cing ans au programme des chaires industrielles du CRSNG ( un succès exceptionnel) la Chaire a pu maintenir l'appui de ses partenaires et cela malgré plusieurs changements au niveau du partage de la gestion des forêts entre l'indusrie et le gouvernement ainsi que dans l'administration publique régionale du territoire.

De plus, la Chaire a rapidement développé des travaux en partenariat avec d'autres institutions du réseau de l'Université du Québec, notamment avec Chicoutimi et Rimouski, ainsi qu'avec différentes universités au Québec, au Canada et ailleurs dans le monde, mettant sur l'avant-scène une capacité structurante capable de dépasser nos frontières. Cette Chaire industrielle qui n'a cessé de croître en terme de productivité scientifique et de volume de recherche (près de 58 000 000 $ entre 1998 et 2018) a largement contribué au développement de l'Institut de recherche sur les forêts à l'UQAT, l'Institut de sciences de l'environnement et le département des sciences biologiques de l'UQAM, de même que le Centre d'étude sur la forêt (CEF) qui est basé à l'UQAM favorisant; i) le recrutement d'étudiants, ii) l'engagement de professeurs et le maintien de professionnels, iii) le développement de l'offre de programmes (maîtrise en gestion durable des forêts) et de cours de cycles supérieurs, iv) l'acquisition d'équipement scientifiques via diverses subventions du Fonds Canadien de l'Innovation (FCI) et du FRQNT v) de la construction d'infrastructures de recherche à la fine pointe,(laboratoires de dendrochronologie, station de recherche du lac Duparquet) et vi) l'obtention de chaires de recherche du Canada et d'autres chaires industrielles de recherche. Bénéficiant des programmes de 2e et 3e cycles offerts par extension ou conjoints aux deux constituantes (UQAT-UQAM), la Chaire industrielle CRSNG-UQAT-UQAM a contribué à la formation de plus de 600 étudiants de premier cycle, 301 étudiants aux cycles supérieurs et de 87 stagiaires postdoctoraux. Elle comptait à sa dernière année de financement (2019-2020) près de 170 étudiants actifs impliqués dans plus de 81 projets de recherche.

Au cours des vingt dernières années, les activités de la Chaire industrielle ont contribué à fournir aux partenaires industriels et gouvernementaux des outils leur permettant de modifier efficacement leurs pratiques. Ses travaux ont contribué directement au développement de nouvelles approches sylvicoles et d'aménagement de même qu'à la mise en place de normes ou d'objectifs de protection et de mise en valeur des forêts. Ils ont également contribué de manière substantielle à plusieurs chapitres de l'ouvrage Aménagement écosystémique de la forêt boréale paru en 2008 aux Presses de l'Université du Québec et primé en 2009 par le ministère de l'Éducation du Québec. Cet ouvrage a directement contribué à la mise en place de nouvelles politiques publiques du gouvernement du Québec en matière d'aménagement durable des forêts alors que les articles 1 et 4 de la loi sur l'aménagement durable du territoire forestier sanctionnée en 2010 s'inspirent de l'ouvrage. La présence de réseaux d'expérimentation communs, de la Forêt d'enseignement et de recherche du lac Duparquet et d'études pilotes sur les unités d'aménagement forestier des partenaires ont facilité la mise en place de nouvelles approches directement sur le terrain. Les différents travaux de la Chaire industrielle ont de plus joué un rôle déterminant dans un autre dossier clé pour la gestion territoriale de la forêt soit le nouveau tracé de la limite territoriale des forêts attribuables, adopté le 4 octobre 2016 et qui est entré en vigueur le 1er avril 2018. Par ailleurs, les activités de la Chaire industrielle ont contribué à positionner l'industrie canadienne dans une situation avantageuse, particulièrement dans le contexte de la certification environnementale des produits forestiers. Les travaux de la Chaire industrielle ont eu un rayonnement dans l'ensemble du Canada et les modèles développés régionalement ont influencé plusieurs autres compagnies au Québec et au Canada. Ainsi, en offrant des solutions pour mieux concilier environnement et aménagement forestier, la Chaire industrielle a contribué directement à favoriser la certification environnementale des partenaires. La certification est devenue un atout déterminant pour la commercialisation des produits forestiers, une ressource économique très importante au niveau canadien.

En raison de l'importance de la CAFD dans le milieu de la recherche mais plus largement dans le secteur forestier et en raison de l'importance des liens tissés et des partenariats diversifiés ainsi que du volume de recherche générés, lors de la fin du programme des chaires industrielles du CRSNG, des efforts ont été consacrés par les deux universités, l'UQAT et l'UQAM pour continuer  cette chaire sous la forme d'une chaire institutionnelle afin d'en assurer la continuité. Ainsi, en 2021, le nom de la CAFD est devenu la Chaire en aménagement forestier durable UQAT-UQAM. Ce fut également l'occasion de passer les rennes de la CAFD à deux nouveaux titulaires, déjà membres de longue date de la CAFD, soit Osvaldo Valeria (UQAT) et Pierre Drapeau (UQAM).